21 Mars 2007 Imprimer
Editorial
Nouveaux syndromes
Nouveaux gènes
Médicaments orphelins
Thérapie
Actualité Politique
Financer sa recherche
Colloques et séminaires
S'abonner / Se désabonner
Archives


 

 
CEMARA et Orphanet : une collaboration au service des centres de référence.
 

Le programme CEMARA, élaboré par le Laboratoire de Biostatistique et d’Informatique Médicale (LBIM) de l’Hôpital Necker dirigé par le Pr Paul Landais, se consacre à l’épidémiologie et au suivi de l’activité médicale des Centres de Référence Maladies Rares. Il est fondé sur un système d’information sécurisé via Internet. Il permet l’établissement d’un dossier de suivi des patients et, de ce fait, la collecte des données relatives à une maladie ou à des groupes de maladies dans une perspective épidémiologique. Chaque cas clinique est ainsi relié à un diagnostic (maladie rare et/ou groupe de maladies). Seize centres de référence sont actuellement affiliés à CEMARA.

L’équipe d’Orphanet est heureuse de pouvoir collaborer à ce projet en fournissant les classifications des maladies rares correspondantes aux centres de référence qui participent à CEMARA. La liaison entre les bases de données CEMARA et Orphanet permettra d’assurer l’homogénéité des libellés diagnostiques, ce qui facilitera l’exploitation épidémiologique des données cliniques. Elle offrira également aux praticiens des centres de référence l’accès direct aux informations relatives à chaque maladie sur Orphanet (par exemple les publications de la littérature pour une maladie donnée) et ouvrira une nouvelle voie de dialogue entre les experts et Orphanet en ce qui concerne la mise à jour des connaissances.

Les centres de référence qui ont rejoint CEMARA bénéficieront ainsi d’un véritable outil partenaire de leur pratique quotidienne, leur permettant un codage adéquat et centralisé des malades, un suivi facilité par un système d’alertes automatisé, la jouissance d’un ensemble d’outils pratiques (éditeur de dossiers papier, des comptes-rendus…), un suivi de l’activité globale du centre et, de par la liaison à Orphanet, l’accès à un outil documentaire à portée de clic.

Ce partenariat réunit l’expertise statistique et bioinformatique du LBIM de l’hôpital Necker et l’expertise documentaire d’Orphanet, gages de la qualité du service que cet outil rendra aux Centres de Référence Maladies Rares affiliés à CEMARA.


 


 

 
Nouveaux textes
 
Cardiac tumours in children
 
http://www.ojrd.com/content/2/1/11
 
Neonatal diabetes mellitus: a disease linked to multiple mechanisms
 
http://www.ojrd.com/content/2/1/12
 
Mayer-Rokitansky-Kuster-Hauser (MRKH) syndrome
 
http://www.ojrd.com/content/2/1/13
 
La maladie de Stargardt (Encyclopédie Orphanet Grand Public)
 
http://www.orpha.net/data/patho/Pub/fr/Stargardt-FRfrPub158.pdf
 


 

 
Hypertélorisme, dysmorphie faciale, myopie sévère, léger déficit intellectuel et fragilité osseuse : un nouveau syndrome ?
 

Deux frères, nés de parents cousins, présentent un hypertélorisme sévère, une brachycéphalie, des oreilles saillantes, les épaules tombantes, une hypoplasie de l’émail dentaire, une ostéopénie associée à de fréquentes fractures, une myopie sévère, une perte auditive modérée et un déficit intellectuel léger. Aucun réarrangement chromosomique n’a été détecté.
Lire le résumé sur Pubmed


 
Am J Med Genet A. ; 143(3):229-34. ; Février 2007
 
Une maladie métabolique osseuse récessive différente de la forme classique de l’ostéogenèse imparfaite.
 

Une équipe américaine décrit dans la revue Nature Genetics cinq patients présentant des formes sévères ou létales d’une maladie osseuse à transmission récessive. Certains signes cliniques, tels qu’une ostéoporose sévère et un raccourcissement des os longs, sont caractéristiques de l’ostéogenèse imparfaite de type III. Cependant les patients présentent des symptômes spécifiques : des sclérotiques blanches, un visage rond et une cage thoracique en forme de tonneau. Les cinq patients sont porteurs de mutations dans le gène LEPRE1 qui code la prolyl 3-hydroxylase 1. Cette enzyme, qui hydroxyle le résidu Proline986 du collagène de type I, semble cruciale pour le développement osseux.
Lire le résumé sur Pubmed


 
Nature Genetics ; 39(3):359-65. ; Mars 2007
 
Un phénotype proche du pseudoxanthome élastique et du cutis laxa associé à une déficience multiple de facteurs de coagulation.
 

Six patients présentent une hyperlaxité de la peau étendue à tout le corps, contrairement au pseudoxanthome élastique et au cutis laxa où les replis de la peau sont restreints à des zones spécifiques. Ce phénotype est associé à une déficience des facteurs de coagulation dépendant de la vitamine K. Cinq de ces patients et un malade préalablement décrit sont porteurs de mutations dans le gène GGCX, codant une gamma-glutamyl carboxylase déjà impliquée dans des déficiences congénitales des facteurs de coagulation dépendant de la vitamine K.
Lire le résumé sur Pubmed


 
J Invest Dermatol. ; 127(3):581-7. ; Mars 2007
 


 

 
Des mutations de BCS1L dans le syndrome de Björnstad.
 

Le syndrome de Björnstad est une dysplasie pilaire associant un pili torti des cheveux, des cils et des sourcils à une surdité. Le locus 2q34-36 a été lié à la transmission autosomique récessive de la maladie. En séquençant 44 gènes inclus dans un intervalle de liaison redéfini, les chercheurs ont identifié des mutations dans le gène BCS1L, codant un membre de la famille AAA des ATPases nécessaire à l’assemblage du complexe III de la chaîne respiratoire mitochondriale. Des mutations de BCS1L sont associées à deux autres troubles mitochondriaux sévères, le déficit en complexe III de la chaîne respiratoire et le syndrome de GRACILE. Toutes les mutations identifiées dans BCS1L empêchent l’assemblage du complexe III. Les mutations décelées dans le syndrome de Björnstad altèrent les interactions protéines-proteines de BCS1L tandis que celles entraînant le déficit en complexe III modifient la liaison à l’ATP de la protéine. Cependant, seules ces dernières mutations sont associées à la production de dérivés réactifs de l’oxygène et à une insuffisance multi-systémique menant à une mort néonatale.
Lire le résumé sur Pubmed


 
Pour en savoir plus sur "Björnstadt, syndrome de"

 
NEJM ; 356(8):809-19. ; Février 2007
 
Deux nouveaux loci associés aux risques de développement de l’autisme
 

L’autisme est un trouble du développement entraînant des perturbations dans le domaine du langage, de la perception et de la socialisation. Le consortium international « Autism Genome Project » a réalisé une étude de liaison sur 1 168 familles comprenant aux moins deux membres affectés. Le travail a permis d’identifier 2 loci : la région 11p12-13 et celui du gène codant la neurexine 1 qui interagit avec les neuroligines. Les mutations dans le gène codant les neuroligines sont, d’ailleurs, déjà connues comme facteur de risque dans le développement de l’autisme. Ces protéines sont impliquées dans la synaptogenèse glutamatergique.
Lire le résumé sur Pubmed


 
Pour en savoir plus sur "Autisme"

 
Nature Genetics ; 39(3):319-28. ; Mars 2007
 
L’inactivation du facteur plaquettaire : un événement important dans la genèse du myélome multiple.
 

Le myélome multiple est une hémopathie maligne progressive qui peut débuter par une gammapathie monoclonale de signification indéterminée (MGUS). Des chercheurs chinois ont comparé les réarrangements chromosomiques identifiés dans des cellules de patients ayant développé une MGUS ou des stades variables du myélome multiple. Ils ont ainsi détecté une délétion commune du locus 4q13.3 dans près de la moitié des échantillons. De plus, dans plus de la moitié des cellules de patients atteints de myélome multiple, ils ont observé une diminution d’expression d’un gène localisé en 4q13.3 et codant le facteur plaquettaire 4 (PF4), due à une hyperméthylation de son promoteur. L’inactivation de PF4, une chimiokine anti-angiogénique, est probablement un événement critique dans le processus d’oncogenèse.
Lire le résumé sur Pubmed


 
Pour en savoir plus sur "Myélome multiple"

 
Blood ; 109(5):2089-99. ; Mars 2007
 


 

 
Recherche fondamentale
 
Syndrome de Rett : des chercheurs britanniques ont corrigé les troubles neurologiques chez des souris modèles.
 

Le syndrome de Rett est un trouble grave du développement du système nerveux central chez les filles dû à un mosaïcisme pour des mutations du gène MECP2 situé sur le chromosome X. Malgré le dysfonctionnement apparent des neurones, ceux-ci ne meurent pas. Chez des souris modèles de la maladie, Guy et coll. ont rétabli l’expression perdue du gène MECP2 et ont ainsi pu corriger les symptômes neurologiques observés chez les jeunes animaux comme chez les adultes. Ces résultats démontrent qu’il est possible de corriger le phénotype pathologique et constituent le premier pas vers la recherche d’une approche thérapeutique.


 
Pour en savoir plus sur "Rett, syndrome de"

 
Science ; 315(5815):1143-7. ; Février 2007
 
L’ataxie cérébelleuse de type I supprimée par la surexpression d’un paralogue de l’ataxine-1 chez la souris.
 

L’ataxie cérébelleuse de type 1 est une maladie neurodégénérative à transmission autosomique dominante due à l’expansion de répétitions de glutamines dans la protéine ataxine-1 (ATXN1). Chez des souris modèles de la maladie, des chercheurs américains ont dupliqué le locus du gène Atxn1l, un paralogue de ATXN1, augmentant ainsi son niveau d’expression. Dans ces conditions, Atxn1l déplace la protéine ATXN1 mutante du complexe qu’elle forme avec Capicua et supprime ainsi la neuropathologie. Ces résultats confirment l’hypothèse selon laquelle l’effet pathologique de l’ataxine-1 mutante s’exerce au travers de la fonction normale de la protéine.
Lire le résumé sur Pubmed


 
Pour en savoir plus sur "Ataxie cérébelleuse autosomique dominante"

 
Nature Genetics ; 39(3):373-379. ; Mars 2007
 
L’intégrité du locus Tcra et la maturation des thymocytes double positifs sont perturbées dans l’ataxie télangiectasie.
 

L'ataxie télangiectasie (AT) est une maladie récessive autosomique caractérisée par une ataxie cérébelleuse, des télangiectasies cutanéo-muqueuses, un déficit immunitaire mixte sévère, un accroissement de la sensibilité aux radiations ionisantes et une prédisposition accrue aux cancers, en particulier aux lymphomes de type T. Elle est due à des mutations du gène ATM, dont le produit est probablement impliqué dans la recombinaison V(D)J. Chez des souris déficientes pour Atm, les chercheurs ont observé des perturbations de la maturation des thymocytes doubles positifs qu’ils ont attribué à la délétion de segments distaux des gènes codant la chaîne alpha du TCR. Ces résultats suggèrent que Atm est nécessaire au maintien de l’intégrité du locus Tcra au cours de la recombinaison V(D)J et expliquent le déficit immunitaire en cellules T observé chez les patients atteints d’ataxie télangiectasie.
Lire le résumé sur Pubmed


 
Pour en savoir plus sur "Ataxie télangiectasie"

 
Blood ; 109(5):1887-96. ; Mars 2007
 


 

 
Recherche clinique
 
Le raccourcissement des télomères est associé à un développement précoce des tumeurs dans le syndrome de Li-Fraumeni.
 

Le syndrome de Li Fraumeni (LFS) est une prédisposition à diverses tumeurs fréquemment associée à des mutations germinales dans le gène P53. L’âge d’apparition des tumeurs est variable entre différentes familles et au sein d’une même famille. Tabori et coll. ont analysé la variation de longueur des télomères chez 9 familles touchées et 15 individus témoins. Ils ont observé que les télomères étaient plus courts chez les enfants porteurs affectés que chez les enfants porteurs non affectés et que leur raccourcissement était plus rapide chez les individus porteurs que chez les témoins. Le raccourcissement accéléré des télomères pourrait augmenter l’instabilité génomique et expliquer l’apparition de cancers de plus en plus précoces au fil des générations dans une même famille.


 
Pour en savoir plus sur "Li-Fraumeni, syndrome de"

 
Cancer Res. ; 67(4):1415-8. ; Février 2007
 
Des anomalies du radius viennent étendre le spectre du syndrome de Goldenhar
 

Le syndrome de Goldenhar ou dysplasie oculo-auriculo-vertébrale (OAV) est caractérisé par une hypoplasie faciale asymétrique, des anomalies oculaires, une microtie et des malformations vertébrales. Ces signes cliniques peuvent être associés à des anomalies cardiaques, cérébrales, rénales ou gastro-intestinales. Vendramini et coll. décrivent 24 patients associant une OAV et des anomalies du radius. L’association de ces deux phénotypes, retrouvée chez 26 autres malades décrits dans la littérature, pourrait constituer un nouveau groupe dans le spectre des OAVs.


 
Pour en savoir plus sur "Goldenhar, syndrome de"

 
European Journal of Human Genetics ; Epub ahead of print ; Février 2007
 
Hypogonadisme hypogonadotrophique : des anticorps anti-hypophysaires contre les cellules sécrétrices de gonadotrophine.
 

L’hypogonadisme hypogonadotrophique est un déficit en gonadotrophine qui peut parfois être associé à une déficience hypophysaire ou hypothalamique plus généralisée. Des chercheurs italiens ont détecté la présence d’anticorps anti-hypophysaire ciblant des cellules gonadotropes chez les patients atteints d’hypogonadisme hypogonadotrophique isolé ainsi que d’autres cellules sécrétrices d’hormones chez les patients atteints de déficience plus généralisée. La possibilité d’un processus auto-immun soulevé par cette étude ouvre une nouvelle piste dans la compréhension du mécanisme de la maladie.
Lire le résumé sur Pubmed


 
Pour en savoir plus sur "Hypogonadisme hypogonadotropique"
Pour en savoir plus sur "Kallmann, syndrome de"

 
J Clin Endocrinol Metab. ; 92(2):604-7. ; Février 2007
 
Une transmission digénique explique la variabilité phénotypique chez des familles atteintes d’hypogonadisme hypogonadotrophique
 

Dans les formes familiales d’hypogonadisme hypogonadotrophique idiopathique, une variabilité inter- et intra-familiale ainsi qu’une pénétrance incomplète sont les indices d’une transmission multifactorielle. Pitteloud et coll. présentent ici l’étude de deux familles, l’une associant une mutation hétérozygote du gène FGFR1 à des formes variables du syndrome de Kallmann (hypogonadisme hypogonadotrophique associé à une anosmie), l’autre où des mutations hétérozygotes composites du gène GNRHR sont liés à un hypogonadisme hypogonadotrophique. L’analyse des séquences d’autres gènes candidats leur a permis d’identifier des mutations hétérozygotes supplémentaires, respectivement dans les gènes NELF et FGFR1. La transmission digénique explique à la fois la variabilité phénotypique et la sévérité des phénotypes parfois observés.


 
Pour en savoir plus sur "Hypogonadisme hypogonadotropique"
Pour en savoir plus sur "Kallmann, syndrome de"

 
Journal of Clinical Investigation ; 117(2):457-463. ; Février 2007
 
Bénéfice du séquençage de la dystrophine dans la dystrophie musculaire de Duchenne mais pas dans celle de Becker
 

Les dystrophies musculaires de Duchenne (DMD) et Becker (BMD) sont dues à des altérations du gène codant la dystrophine. La grande taille de ce gène et le nombre de mutations associées à la maladie sont un obstacle à la mise en oeuvre de tests génétiques. Akber et coll. ont testé l’intérêt d’associer une amplification quantitative de la séquence du gène de la dystrophine et un séquençage direct des régions codantes et des frontières intron-exon. Cette combinaison leur a permis de détecter des mutations causales chez 98% des individus présentant une suspicion de DMD mais seulement chez 60% des personnes testées pour la BMD. De plus, les mutations identifiées dans la BMD sont toutes des délétions ou des duplications. Le séquençage en première intention n’est donc peut-être pas nécessaire pour le diagnostic moléculaire de cette maladie.


 
Pour en savoir plus sur "Dystrophies musculaires de Duchenne et Becker"

 
Genet Test. ; 10(4):229-43. ; Hiver 2006
 
Corrélation entre le génotype et le phénotype chez 325 patients atteints de sclérose tubéreuse de Bourneville.
 

La sclérose tubéreuse de Bourneville est un trouble neurocutané à transmission autosomique dominante du à des mutations dans deux gènes : TSC1 et TSC2. Au et coll. ont identifié les mutations pathogéniques chez 325 patients. Selon leur étude, les individus porteurs de mutations dans le gène TSC2 présentent des symptômes plus sévères incluant un nombre élevé de macules et de graves troubles d’apprentissage. De plus, les hommes développent plus fréquemment des symptômes neurologiques et oculaires, des kystes rénaux et des fibromes unguéaux.


 
Pour en savoir plus sur "Sclérose tubéreuse de Bourneville"

 
Genet Med. ; 9(2):88-100. ; Février 2007
 
Rhabdomyosarcome : disomie uniparentale et mutations du gène HRAS.
 

Le rhabdomyosarcome est une tumeur multisystémique maligne du muscle strié. Des altérations du locus 11p15.5 sont associées au développement de la maladie. Ce locus contient le gène HRAS, dont des mutations ont été identifiées chez des patients atteints du syndrome de Costello. Certains d’entre eux présentent une prédisposition aux rhabdomyosarcomes. Kratz et coll. ont recherché des altérations de ce locus chez six patients ayant développé un rhabdomyosarcome. Cinq patients présentent une disomie uniparentale du locus et des mutations hétérozygotes de HRAS sont retrouvées chez deux d’entre eux. Par conséquent, la transmission des deux allèles du locus par le même parent est antérieure à l’apparition de mutations dans le gène HRAS. Ces deux événements semblent coopérer de manière indépendante dans le développement du rhabdomyosarcome.


 
Pour en savoir plus sur "Rhabdomyosarcome"

 
Human Molecular Genetics ; 16(4):374-9 ; Février 2007
 
Epidermolyse bulleuse simple : une diversité de phénotypes d’origine variable.
 

L’épidermolyse bulleuse simple est une maladie de la peau due à des mutations des gènes codant les kératines 5 (K5) et 14 (K14). Les patients présentent des cloques dont les caractéristiques permettent d’identifier les différents sous-types de la maladie. Une étude réalisée sur 43 familles d’origine écossaise a permis d’établir une corrélation entre les mutations identifiées et la sévérité du phénotype. De plus, une même mutation a pu être observée chez des patients ne présentant pas le même phénotype, suggérant l’influence d’autres facteurs sur le développement de la maladie. Pour 23 des familles analysées, aucune mutation dans les gènes K5 et K14 n’a pu être détecté, suggérant l’implication d’autres gènes.
Lire le résumé sur Pubmed


 
Pour en savoir plus sur "Epidermolyse bulleuse épidermolytique"

 
J Invest Dermatol. ; 127(3):574-80. ; Mars 2007
 
Granulomatose chronique : élargissement du spectre des troubles hépatiques.
 

La granulomatose chronique est caractérisée par un défaut de destruction des bactéries et des champignons phagocytés par les polynucléaires neutrophiles. Une forte incidence d’abcès du foie est observée. Une équipe américaine a entrepris d’analyser le spectre des troubles hépatiques rencontré chez ces patients. Une élévation des enzymes hépatiques, une augmentation du volume du foie et de la rate et des anomalies vasculaires hépatiques sont souvent observées. Bien que l’étiologie de ces troubles ne soit pas toujours élucidée, il semble que la toxicité induite par les médicaments prescrits aux patients soit une cause sous évaluée des complications hépatiques.
Lire le résumé sur Pubmed


 
Pour en savoir plus sur "Granulomatose chronique"

 
Hepatology ; 45(3):675-83. ; Mars 2007
 
Certains haplotypes du gène ABCB4 sont liés à une forme sévère de la cholestase intrahépatique gestationnelle
 

La cholestase intrahépatique gestationnelle est caractérisée par un prurit, un taux élevé d’acides biliaires, et des risques pour le fœtus. Il existe également une forme sévère de la maladie caractérisée par un risque accru de complications fœtales et associée à un taux d’acides biliaires supérieur à 40 micromoles par litre de sérum. Chez une faible proportion de patientes atteintes de cholestase intrahépatique gestationnelle, des mutations dans le gène ABCB4, codant le transporteur hépatobiliaire des phospholipides, ont été identifiées. Wasmuth et coll. ont observé que certains haplotypes du gène ABCB4 présents dans la population suédoise confèrent un risque élevé de développer la forme sévère de la maladie.
Lire le résumé sur Pubmed


 
Pour en savoir plus sur "Cholestase intrahépatique gestationnelle"

 
Gut ; 56(2):265-70. ; Février 2007
 


 

 
Recherche et cellules souches
 
Des cellules dérivées de péricytes humains adultes sont capables de générer de nouvelles fibres musculaires.
 

Des chercheurs italiens ont isolé à partir de biopsies musculaires humaines des cellules dérivées de péricytes, cellules indifférenciées situées sous la lame basale des vaisseaux des muscles squelettiques. Ces cellules sont capables de former spontanément des myotubes. Transplantées chez des souris immunodéficientes modèles de la dystrophie musculaire, elles sont capables de générer de nouvelles fibres exprimant la dystrophine humaine. Ces précurseurs myogéniques, distincts des cellules satellites, représentent une nouvelle source de cellules potentiellement thérapeutiques chez les patients atteints de dystrophie musculaire.
Lire le résumé sur Pubmed


 
Nat Cell Biol. ; 9(3):255-267. ; Mars 2007
 


 

 
EUSA Pharma Inc achète OPi, une entreprise biopharmaceutique spécialisée dans les médicaments orphelins.
 

L’entreprise anglo-américaine EUSA-Pharma vient d’acheter pour 100 millions d’euros l’entreprise lyonnaise OPi. Créée en 1999, OPi est spécialisée dans le développement de médicaments orphelins dans les domaines de la toxicologie, de l’hématologie, de la transplantation et de l’oncologie. Elle commercialise actuellement quatre médicaments et possède trois produits en développement, deux en clinique et un en pré-clinique.


 
Orphan Diseases Drug Development Weekly : une nouvelle publication électronique sur les médicaments orphelins.
 

HiTIS – life science & biotech intelligence lance une nouvelle publication électronique consacrée au développement de médicaments orphelins et aux entreprises qui investissent le marché. Les informations y sont structurées en rubriques thématiques (recherche et développement de médicaments, actualité réglementaire, propriété industrielle, collaborations académiques et industrielles, financement, opérations de rapprochement, litiges, mouvements de dirigeants…) et les liens directs vers les informations d’origine sont disponibles.


 
Autorisation de mise sur le marché européenne pour Cystadane.
 

Cystadane (bétaïne anhydre) du français Orphan Europe a reçu une AMM dans l'UE pour le traitement adjuvant de l’homocystinurie, maladie génétique dans laquelle l’organisme ne parvient pas à dégrader complètement l’acide aminé méthionine. Le médicament qui dispose du statut d'orphelin dans cette indication avait obtenu un avis favorable en juillet 2001.
Consulter la liste des médicaments orphelins autorisés en Europe


 


 

 
Maladie de Kawasaki : l’ajout de corticostéroïdes au traitement actuel n’est pas bénéfique.
 

La maladie de Kawasaki est une vascularite infantile des artères de moyen et petit calibre. L’administration d’immunoglobulines et d’aspirine réduit les risques d’insuffisance coronarienne et artérielle et d’inflammation systémique. Newburger et coll. ont analysé les bénéfices de l’administration de corticostéroïdes en plus de ce traitement. L’étude réalisée en double aveugle sur 199 patients suggère que l’ajout de méthylprednisolone n’améliore pas significativement l’efficacité du traitement.
Lire le résumé sur Pubmed


 
Pour en savoir plus sur "Kawasaki, maladie de"

 
NEJM ; 356(7):663-75. ; Février 2007
 
Syndrome de Smith-Lemli-Opitz : un régime riche en cholestérol corrige les rétinopathies chez le rat.
 

Le syndrome de Smith-Lemli-Opitz est dû à un défaut de biosynthèse du cholestérol menant à de nombreuses anomalies incluant une dysmorphie faciale, un retard de développement, des difficultés psychomotrices et une rétinopathie. En faisant suivre un régime riche en cholestérol à des rats modèles de la maladie, des chercheurs ont observé une correction de la fonction visuelle montrant que le cholestérol est capable de traverser la barrière hématorétinienne. Augmenter la prise de cholestérol pourrait donc être un traitement efficace pour les rétinopathies associées au syndrome de Smith-Lemli-Opitz.
Lire le résumé sur Pubmed


 
Pour en savoir plus sur "Smith-Lemli-Opitz, syndrome de"

 
Pediatr Res. ; 61(3):273-278. ; Mars 2007
 
Un traitement pharmacologique augmente l’activité enzymatique GAA chez certains patients atteints de la maladie de Pompe.
 

La maladie de Pompe est une maladie de surcharge lysosomale en glycogène due au déficit en alpha glucosidase acide (GAA). Parenti et coll. ont testé l’effet de deux imino sucres, la deoxynojirimycine et la N-butyldeoxynojirimycine, sur l’activité de la GAA sur des fibroblastes de 8 patients porteurs de différentes mutations faux-sens. Dans les cellules de 4 patients (2 mutations distinctes), l’augmentation de l’activité enzymatique est corrélée à une meilleure localisation subcellulaire de l’enzyme et à une quantité de GAA fonctionnelle accrue. Dans les fibroblastes des autres patients, aucune différence n’est observée.


 
Pour en savoir plus sur "Glycogénose type 2"

 
Molecular Therapy ; 15(3):508-14. ; Mars 2007
 
Correction des fonctions cardiaques et respiratoires chez des souris modèles de la maladie de Pompe.
 

Des chercheurs américains avaient précédemment montré que l’expression de l’alpha glucosidase acide (GAA) via un vecteur viral adéno-associé rétablit une activité enzymatique physiologique dans le cœur et le diaphragme de souris modèles de la maladie de Pompe. Dans cette étude, ils montrent que chez les souris adultes, l’expression de GAA via ce vecteur entraîne une amélioration des fonctions cardiaques et respiratoires.
Lire le résumé sur Pubmed


 
Pour en savoir plus sur "Glycogénose type 2"

 
Molecular Therapy ; 15(3):501-7 ; Mars 2007
 
Maladie de Fabry : une correction phénotypique et une meilleure immunotolérance de l’enzyme de remplacement chez la souris.
 

La maladie de Fabry est une pathologie héréditaire du métabolisme des glycosphingolipides due au déficit en une enzyme lysosomale : l'alpha-galactosidase A. Grâce à un vecteur viral adéno-associé de sérotype 8, Ziegler et coll. ont réussi à augmenter le taux d’expression de l’enzyme chez des souris modèles de la maladie. En plus de corriger l’accumulation de glycosphingolipides, l’expression élevée et rapide d’alpha-galactosidase A améliore l’immunotolérance des souris à l’enzyme.


 
Pour en savoir plus sur "Fabry, maladie de"

 
Molecular Therapy ; 15(3):492-500. ; Mars 2007
 
Forme infantile tardive de la céroïde-lipofuscinose neuronale : efficacité d’un vecteur viral dérivé de macaques rhésus.
 

La forme infantile tardive de la céroïde-lipofuscinose neuronale est une maladie de surcharge lysosomale due à des mutations dans le gène CLN2 et à un déficit en tripeptidyl peptidase I (TPP-I). Des études préliminaires basées sur l’expression de CLN2 via deux vecteurs viraux adéno-associé de sérotypes différents n’ont pas permis de corriger le phénotype de souris invalidées pour ce gène. Chez ces mêmes souris modèles, Sondhi et coll. ont obtenu des taux élevés d’activité TPP-I associés à une amélioration du phénotype grâce à l’expression de CLN2 par un vecteur viral adéno-associé dérivé de macaques rhésus.


 
Pour en savoir plus sur "Céroïde-lipofuscinose neuronale"

 
Molecular Therapy ; 15(3):481-91. ; Mars 2007
 
L’ablation de tumeurs testiculaires n’améliore pas la fertilité de patients atteints d’hyperplasie congénitale des surrénales.
 

Chez les hommes atteints d’hyperplasie congénitale des surrénales, on observe souvent le développement de tumeurs testiculaires bilatérales. Des chercheurs néerlandais ont analysé l’effet d’une intervention chirurgicale sur la fonction testiculaire chez 8 patients stériles présentant ces deux atteintes. Malgré l’ablation totale des tumeurs, aucune amélioration de la fertilité n’a été observée. De nouvelles études sont nécessaires pour déterminer si une prise en charge plus précoce pourrait améliorer cet état.
Lire le résumé sur Pubmed


 
Pour en savoir plus sur "Hyperplasie congénitale des surrénales"

 
J Clin Endocrinol Metab. ; 92(2):612-5. ; Février 2007
 
L’administration préventive de Dexamethasone dans l’hyperplasie congénitale des surrénales semble altérer la mémoire de travail
 

L’administration de Dexamethasone durant la sixième semaine de la grossesse est pratiquée en Suède chez les femmes présentant des risques de mettre au monde un enfant atteint d’hyperplasie congénitale des surrénales. Ce traitement prévient la virilisation des filles atteintes par cette pathologie. Hirvikoski et coll. ont analysé les effets de ce traitement sur 40 enfants à risque. A long terme, ce traitement semble être associé à des troubles de la mémoire de travail verbal indépendamment du développement de la maladie. La réalisation de nouvelles études engageant de plus larges cohortes permettrait de confirmer ou infirmer ces résultats.


 
Pour en savoir plus sur "Hyperplasie congénitale des surrénales"

 
J Clin Endocrinol Metab. ; 92(2):542-8. ; Février 2007
 
L’injection quotidienne de leptine améliore le bilan des patients atteints de lipodystrophie.
 

La lipodystrophie généralisée est caractérisée par un déficit en tissus adipeux associé le plus souvent à un diabète insulino-résistant, une hypertriglyceridémie et une hépatomégalie. Des chercheurs japonais ont testé l’efficacité d’une injection quotidienne de leptine recombinante chez 7 patients. A long terme, ce traitement réduit la résistance à l’insuline, augmente le taux de triglycérides et diminue l’hépatomégalie. De plus, les patients ont correctement toléré le traitement.
Lire le résumé sur Pubmed


 
Pour en savoir plus sur "Lipodystrophie généralisée acquise"
Pour en savoir plus sur "Lipodystrophie type Berardinelli"

 
J Clin Endocrinol Metab. ; 92(2):532-41. ; Février 2007
 
Un antagoniste de l’hormone de croissance réduit l’insuffisance cardiaque associée à l’acromégalie.
 

L'acromégalie est un syndrome dysmorphique acquis et évolutif, notamment osseux dû à une sécrétion hypophysaire excessive de l'hormone de croissance. Les atteintes cardiaques, en particulier l’hypertrophie cardiaque, font souvent la gravité de la maladie. Une nouvelle piste thérapeutique s’est ouverte grâce à l’utilisation d’un antagoniste de l’hormone de croissance, le pegvisomant. Après un traitement de 6 mois ou 18 mois chez 70 patients, cet antagoniste diminue l’hypertrophie cardiaque et corrige partiellement à totalement l’insuffisance cardiaque.
Lire le résumé sur Pubmed


 
Pour en savoir plus sur "Acromégalie"

 
J Clin Endocrinol Metab. ; 92(2):476-82. ; Février 2007
 


 

 
La loi portant réforme de la protection juridique des majeurs a été promulguée.
 

La loi portant réforme de la protection juridique des majeurs a pour ambition de réaffirmer les principes de nécessité, de subsidiarité et de proportionnalité de la protection juridique, de replacer la personne au centre des régimes de protection, de réorganiser les conditions d'activité des tuteurs et curateurs extérieurs à la famille et d'instaurer un nouveau dispositif social en faveur des personnes protégées. A cette fin, il procède à une refonte de l'ensemble des règles applicables à la protection des majeurs, qu'elles figurent dans le code civil ou dans le code de l'action sociale et des familles.
Lire le dossier législatif


 
Le Royaume-Uni autorise les dons d’ovocytes pour la recherche biomédicale.
 

L'autorité britannique sur la fertilisation et l'embryologie humaines (HFEA) chargée de contrôler et d'autoriser les centres de procréation médicalement assistée au Royaume-Uni, vient d’autoriser le don d’ovocytes pour la recherche biomédicale. Dans le cadre d’une procréation médicalement assistée ou de façon altruiste, les femmes pourront ainsi contribuer aux avancées en matière de thérapie cellulaire et de médecine régénératrice.

Cette nouvelle disposition est assortie de garde-fous pour s'assurer que les femmes concernées seront volontaires, dûment informées des risques potentiels associés au prélèvement des ovocytes et protégées de toute coercition. Un délai de réflexion obligatoire est ainsi accordé aux femmes pour mûrir leur décision. Elles ne seront pas rémunérées mais pourront être remboursées à la hauteur de 370 euros.
En France, le don d'ovocytes n'est autorisé que dans le cadre de l'assistance médicale à la procréation.
Lire le communiqué de presse de l’HFEA


 
L’Angleterre étend son programme de dépistage des nouveau-nés au déficit en MCAD.
 

Le département britannique de la santé vient d’annoncer que le déficit en Acyl-CoA déshydrogénase des acides gras à chaîne moyenne (MCAD) sera dépisté chez tous les bébés anglais à partir du mois de mars 2009. Cette maladie métabolique, qui touche 1 nouveau-né sur 10 000 à 20 000 naissances, empêche le maintien d’un taux normal de glucose dans le sang durant des épisodes de stress métabolique. Ce déficit se traduit par des troubles neurologiques et peut mener à la mort. Une détection précoce du déficit réduit les risques de complications sévères. Le nouveau test fera partie intégrante du programme anglais de dépistage néonatal qui comprend déjà des tests pour la phénylcétonurie, l’hypothyroïdisme congénital, la drépanocytose et la mucoviscidose.
Depuis 2004, le comité national de dépistage britannique conduit une étude pilote qui a d’ores et déjà permis de tester la déficience en MCAD chez un million de bébés. Les conclusions finales ne seront disponibles qu’en 2008 mais les résultats préliminaires ont suffi à convaincre le comité d’ajouter ce test au programme national de dépistage.
Lire le communiqué de presse du département de la santé


 
EPPOSI invite les patients, la recherche et l’industrie à collaborer d’avantage dans le domaine de l’innovation thérapeutique.
 

En janvier, une conférence co-organisée par EPPOSI (European Platform for Patients' Organisations, Science and Industry) et la DG Entreprise de la Commission Européenne s’est tenue à Dublin. Les participants ont soulevé le problème du manque actuel de collaboration entre les différents acteurs dans le domaine de l’innovation thérapeutique. Pour y remédier, EPPOSI propose :

- une meilleure collaboration clinique et une meilleure transparence de manière à améliorer l’accès au traitement
- une simplification de la procédure actuelle de développement des thérapies
- une harmonisation des plans de remboursements
- une amélioration de la communication en matière de risques
- une meilleure considération des chercheurs.

La réglementation actuelle conjuguée à l’isolement de l’industrie peut mener au développement parallèle de recherches cliniques identiques. Grâce à la mise en place d’actions concertées, ce genre de redondance pourrait être évité et des économies importantes pourraient être réalisées. Erik Tambuyzer, co-président d’EPPOSI, a également précisé que les coûts engagés pour le développement clinique et les autorisations réglementaires sont une raison majeure de la montée en flèche des dépenses et ne sont pas source de meilleurs bénéfices pour les patients. Il a insisté sur l’importance de rationaliser les 3 phases des essais cliniques, de diminuer les charges et d’encourager les gouvernements et les systèmes de santé à promouvoir les nouveaux traitements développés.
Alastair Kent, également co-président d’EPPOSI, a déclaré que seulement 3 médicaments sur 10 sont rentables. EPPOSI encourage donc les différents acteurs à réexaminer les traitements disponibles de manière à éliminer ceux qui sont inefficaces et peu utilisés.
D’autre part, en fournissant aux patients une meilleure information sur les risques encourus, ils pourraient décider par eux-mêmes d’accepter un risque très faible (basé sur une réussite de 99.5%), ce qui permettrait de réduire les coûts prohibitifs engagés pour diminuer ces faibles risques. Enfin, EPPOSI a mis en avant les besoins d’augmenter l’investissement dans la recherche en terme humain plutôt qu’en terme d’infrastructure. L’exemple d’un chauffeur de taxi parisien parfois mieux payé qu’un chercheur français a illustré ce problème.
Lire le communiqué de presse d’EPPOSI


 
L’Académie américaine de Pédiatrie se prononce sur les banques de sang de cordon.
 

Aux Etats-Unis et dans certains pays européens, les parents qui désirent conserver le sang de cordon de leurs enfants se trouvent confrontés à une offre croissante : banque publique, banque privée ou encore l’exemple récent d’une banque lancée par le groupe Virgin et alliant les deux systèmes (voir l’OrphaNews du 28 février 2007). Pour aider les praticiens à conseiller ces parents, l’Académie américaine de Pédiatrie a publié un document dans la revue américaine Pediatrics. Elle encourage les parents à donner le sang de cordon de leurs nouveau-nés à des banques publiques, permettant de le rendre disponible à ceux qui en ont besoin. Elle leur déconseille de s’adresser aux banques privées, onéreuses, en rappelant que le risque que l’enfant ait besoin de son propre sang de cordon n’est compris qu’entre 1/1000 et 1/200 000.


 


 

 
Premier appel à projets transnational dans le domaine des Maladies Rares
 

En complément de l'appel à projets (AAP) "Programme pluriannuel national de recherche sur les maladies rares", l'ANR est partenaire du projet européen "E-Rare", coordonné par le GIS-Institut des maladies rares, pour un AAP transnational dans le domaine des maladies rares. Cet AAP associe 6 pays partenaires de E-Rare : l'Allemagne, l'Espagne, l'Italie, Israël, la Turquie et la France, chaque pays finançant les partenaires nationaux.

L'objectif de cet AAP est de développer des collaborations transnationales dans le domaine des maladies rares, basées sur la complémentarité et le partage de savoir-faire et d'expertise.
Date limite de dépôt des projets le 11 mai 2007
Consulter le site du projet E-Rare


 
Appel d’offres Maladies rares et anomalies de structure du génome
 

Le GIS – Institut des Maladies Rares en partenariat avec l’Association Française contre les Myopathies met en place en 2007 un appel d’offres destiné à encourager le développement de projets de recherche visant à explorer l’implication d’éventuelles anomalies de structure du génome dans les maladies rares dont les causes ne sont pas identifiées.
Date limite de dépôt des projets le 4 mai 2007
Consulter le site du GIS-Institut des maladies rares


 
Trois Centres/Réseaux de recherche et de soins sur des maladies rares constitués en fondations de coopération scientifique.
 

Huit projets ont été retenus suite à l’appel d’offres « Centres/Réseaux thématiques de recherche et de soins ». Ils ont pour ambition de rassembler des équipes de recherche et de soins et ainsi réunir une masse critique de chercheurs et de médecins capables de se fédérer autour d’un objectif scientifique et médical commun. Parmi eux, trois concernent des maladies rares :

- le projet « Imagine » (Paris Necker) sur les maladies génétiques, mené par Alain Fischer
- le projet « Fondation de recherche sur le handicap sensoriel » (Paris), mené par José Sahel
- le projet « Maladies infectieuses émergentes et maladies tropicales du XXIe siècle » (Marseille), mené par Didier Raoult

Ces centres/réseaux thématiques de recherche et de soins vont être constitués en fondations de coopération scientifique, permettant ainsi de faire appel à des financements publics et privés.


 
L’association « Connaître les Syndromes Cérébelleux » soutient la recherche.
 

L’association « Connaître les Syndromes Cérébelleux » lance un appel d’offres pour soutenir la recherche sur les ataxies cérébelleuses. 2 à 3 bourses (montant total 36 000 euros) seront attribuées à un chercheur, un étudiant en thèse ou un post-doctorant travaillant sur des thématiques de recherche couvrant les aspects cliniques, moléculaires, cellulaires, physiopathologiques et pharmacologiques d’ataxies spinocérébelleuses. L’une d’entre elles sera spécifiquement attribuée à la recherche sur les ataxies à polyglutamines.
La date limite de dépôt des demandes est fixée au 30 avril.
Téléchargez le dossier de soumission


 
Prix 2007 de la fondation Altran.
 

Pour l’année 2007, la Fondation Altran pour l'Innovation a choisi pour thème de son concours : "L'homme réparé, l'innovation technologique au service de l'intérêt général".
Le lauréat bénéficie d'un an d'accompagnement technologique et de conseil réalisés par les experts d'Altran. Ceux-ci accompagnent le lauréat à chaque étape de développement de son projet et s'appliquent à le faire aboutir.
Les projets pourront porter sur les thèmes suivants :

- restaurer les fonctions du corps humain altérées dès la naissance ou à cause d’un accident, d’une maladie, ou de la vieillesse,
- améliorer les diagnostics, dépister et prévenir des risques,
- perfectionner et développer les outils nécessaires à ces actions.

La date de clôture de l’appel à candidatures est fixée au 27 mars.
En savoir plus et téléchargez le dossier de candidature.


 
La Fondation Française pour la Recherche sur l’Epilepsie lance son appel d’offres 2007 pour la recherche en épileptologie.
 

La Fondation Française pour la Recherche sur l’Epilepsie (FFRE) prévoit de financer des projets de recherche en épileptologie pour un montant maximal de 160 Keuros sur deux ans.

- Les projets peuvent concerner tous les champs de la recherche sur l’épilepsie : génétique, neuroscience fondamentale appliquée aux Épilepsies, épidémiologie, développements diagnostiques ou thérapeutiques, troubles psychologiques ou cognitifs associés à l’Épilepsie, études socio-économiques...

- Le porteur de projet peut être un chercheur et/ou clinicien senior déjà responsable d’équipe ou un chercheur de niveau post-doctoral souhaitant développer une jeune équipe de recherche.

La FFRE lance également le prix Valérie Chamaillard qui récompense à hauteur de 15 000 euros un travail de recherche réalisé sur l’épilepsie de l’enfant et/ou de l’adolescent et ouvrant à d’autres projets.
En savoir plus et accédez au dossier de candidature.


 


 

 
Journée de l’Association du Locked-In Syndrome
 
Boulogne-Billancourt (France)
 
30 mars 2007
 
En savoir plus
 
Polyhandicap et grande dépendance
 
Paris (France)
 
14 mai 2007
 
En savoir plus
 
Emploi, plutôt qu’allocations : les nouvelles politiques du handicap en Europe
 
Paris (France)
 
25 mai ou 21 septembre 2007
 
En savoir plus
 
39ème conférence européenne de génétique humaine 2007
 
Nice, France
 
16-19 Juin 2007
 

La 39ème conférence européenne de génétique humaine organisé par l’ESHG (European Society of Human Genetics) se déroulera à Nice les 16,17,18 et 19 juin.

Le programme et l’inscription


 
Les journées de printemps de la Société Française pour l'étude des Erreurs Innées du Métabolisme
 
Nancy (France)
 
22 et 23 juin 2007
 
En savoir plus
 
8ème rencontres internationales de la société des dysplasies squelettiques
 
Albi (France)
 
19 au 22 juillet
 
En savoir plus
 
Institut européen 2007 de statistique et génétique
 
Liège (Belgique)
 
3 au 12 septembre 2007
 

L’Institut européen 2007 de statistique et génétique comprend cette année 9 modules enseignés par des universitaires britanniques et américains.
En savoir plus


 
“Rare diseases research : building on success” : une conférence de la commission européenne.
 
Charlemagne building- Bruxelles, Belgique
 
13 September 2007
 

Notez-le dès à présent sur votre agenda! Plus d’informations seront bientôt disponibles en ligne.


 
8éme EPPOSI partnering workshop sur les médicaments orphelins.
 
Copenhague, Danemark
 
18 et 19 octobre 2007
 
Plus d’information sera bientôt disponible en ligne.
 
Rendez-vous à Lisbonne pour la 4ème conférence européenne sur les maladies rares.
 
Lisbonne, Portugal
 
27-28 novembre 2007
 

Les 27 et 28 novembre 2007 auront lieu la 4ème conférence européenne sur les maladies rares. Cet événement, organisé par Eurordis (European organisation for rare diseases), s’inscrit dans le projet de solidarité avec les personnes atteintes de maladies rares (Rapsody). Le programme, en cours d’élaboration, sera bientôt disponible.


 
Calendrier des événements maladies rares.
 
Retrouvez dans cet agenda tous les événements annoncés.
 


 
Orphanews, la lettre d'actualité d'Orphanet
Orphanews est soutenue par l'AFM grâce aux donateurs du Téléthon et par l'Assurance Maladie Sécurité Sociale
Directeur de la publication : Ségolène Aymé
Rédacteur en chef : Matthieu Levi-Strauss
Rédacteur : Annie Olry
Ecrivez-nous
Comité éditorial : Françoise Antonini, Kathy Beuzard-Edwards, Pascale Borensztein, Emmanuel Chaubourt, Valérie Fonteny, Alexandra Fourcade, Jacques Grill, François Leterrier, Françoise Weber
Réseau de correspondants d'OrphaNews
Orphanet - Tous droits réservés