10 Septembre 2011 Imprimer
Editorial
Nouveautés Orphanet
Nouveaux syndromes
Nouveaux gènes
Le point en Recherche
Thérapie
Médicaments orphelins
Financer sa recherche
Associations
Colloques, séminaires et cours
A lire
S'abonner / Se désabonner
Rechercher dans les archives d'OrphaNews France:
Loading

Archives


 

 
L’activité des laboratoires de génétique en 2010 publiée dans le rapport d’activité de l’Agence de la biomédecine
 


Créée par la loi de bioéthique de 2004, l’Agence de la biomédecine a pour mission de contribuer au développement maîtrisé de toutes les thérapeutiques utilisant des éléments du corps humain, organes, tissus, cellules, gamètes, à l’exception du sang. Elle est compétente dans le champ de la procréation, l’embryologie et la génétique humaine, comprenant les activités thérapeutiques et biologiques d’assistance médicale à la procréation, de diagnostic prénatal, de génétique et de recherche sur les cellules souches embryonnaires et l’embryon humain, et dans le champ de la greffe. Pour l’année 2010, l’Agence a défini ses actions principales parmi lesquelles l’amélioration des conditions de prise en charge des activités d’assistance médicale à la procréation et de diagnostic prénatal, préimplantatoire et génétique ; la recherche sur l’embryon ; l’action internationale ; la formation des personnels de santé ; la communication et la promotion du don.

L’Agence vient de publier son rapport d'activité 2010, disponible en ligne. Pour la deuxième année consécutive, l'Agence publie des données sur les tests génétiques postnataux effectués en France. Depuis 2008, une partie de l'activité de l'Agence est consacrée à l'encadrement des pratiques liées au diagnostic génétique. Elle collecte les données sur l'activité des laboratoires qui proposent un service de diagnostic génétique, recensement qui fait l'objet d'un partenariat avec Orphanet. Les données publiées dans le nouveau rapport montrent que 361 169 analyses ont été effectuées en France en 2010, incluant 11 564 tests de pharmacogénétique (3,2%), proportion en augmentation. L’ensemble des données proviennent de 236 laboratoires, représentant 98% de ceux recensés. Parmi eux, 75 ont au moins une activité de cytogénétique, y compris moléculaire, et 188 ont au moins une activité de génétique moléculaire. Pour l’activité de génétique moléculaire (y compris pharmacogénétique), les laboratoires ont réalisé en 2010 des tests diagnostiques pour 950 maladies sur les 1084 maladies pour lesquelles ils ont une offre de service, dont 665 maladies qui ne sont étudiées que dans un seul laboratoire en France. Ces analyses ont concerné près de 1100 gènes différents. Deux indications (hémochromatose et thrombophilie non rare) représentent à elles seules plus de 40% des analyses réalisées en 2010.

70 997 caryotypes ont été réalisés en 2010 ainsi que 13 928 hybridations in situ (FISH). Le pourcentage d’anomalies (équilibrées et déséquilibrées) diagnostiquées en cytogénétique postnatale en 2010 par caryotype (par rapport au nombre d’analyses de cytogénétique) est de 8,4% pour le groupe des déficits intellectuels et syndromes malformatifs ; 3% pour les troubles de la reproduction ; 13% pour les maladies cassantes (syndromes de fragilité chromosomique) ; et 13,9% pour les études familiales.

Et le diagnostic prénatal ?

Concernant le diagnostic prénatal (DPN), 35 783 dossiers ont été examinés dans les centres pluridisciplinaires de diagnostic prénatal, conduisant à 6993 attestations en vue d’une interruption médicale de grossesse (IMG). 578 grossesses ont été poursuivies alors que la pathologie aurait pu faire autoriser une IMG. Parmi les attestations délivrées en vue d’une IMG, 43,1% concernent des malformations ou syndromes malformatifs, 39,2% des anomalies chromosomiques, 5,4% des anomalies géniques, 3,2% des pathologies maternelles et 1,4% des infections.

L’exploration prénatale la plus pratiquée est l’imagerie par échographie. Non réglementée par la loi, elle n’entre pas dans les domaines de compétence de l’Agence. Sur le plan biologique, le DPN se rapporte à des prélèvements soit sur le fœtus ou ses annexes (liquide amniotique, villosités choriales, sang fœtal), soit sur le sang de la mère. Parmi les 74 629 fœtus étudiés par analyse cytogénétique, 3849 ont eu un diagnostic positif. Parmi les 2728 fœtus étudiés par génétique moléculaire, 534 ont eu un diagnostic positif. Les méthodes de biochimie fœtale et marqueurs sériques ont donné lieu à 27 diagnostics positifs pour des maladies héréditaires, 50 en hormonologie (anomalie des organes génitaux ou discordance génotype-phénotype, anomalie du bilan thyroïdien ou déficit en 21-hydroxylase), 251 pour le défaut de fermeture de tube neural (sur 10 118 fœtus testés) et 550 pour la trisomie 21 (dépistée par des marqueurs sériques, sur 660 629 femmes testées). La seule technique non invasive de diagnostic génétique prénatal est l’analyse d’ADN fœtal circulant dans le sang maternel, employée pour 5921 diagnostics en 2009. L’augmentation du nombre de déterminations du rhésus fœtal utilisant cette technique semble importante et progressive : de 384 déterminations en 2005 à 5359 en 2009. L’activité d’assistance médicale à la procréation pour diagnostic préimplantatoire avec transfert d’embryons immédiats en 2009 a été similaire à celle de 2008 et a conduit à la naissance de 59 enfants en France (versus 71 en 2008).

La recherche sur l’embryon

La loi du 6 août 2004 a maintenu le principe de l’interdiction de la recherche sur l’embryon, mais l’a assorti de la possibilité d’autoriser des recherches, à titre dérogatoire, pour une durée maximale de cinq ans à compter de la publication de son décret d’application et sous conditions. Les cinq années de ce moratoire sont arrivées à échéance le 6 février 2011. Entre septembre 2004 et le 6 février 2011, 173 autorisations ont été délivrées, parmi lesquelles 71 ont concerné des protocoles de recherche (60 protocoles autorisés et 11 modifications substantielles), 24 la conservation de cellules souches embryonnaires et 46 l’importation de lignées de cellules souches embryonnaires. La nouvelle loi de bioéthique du 7 juillet 2011 a maintenu la possibilité pour les équipes de recherche françaises de réaliser, dans le cadre de protocoles autorisés et par dérogation, de telles recherches.

Consulter le rapport annuel 2010 de l’Agence de la biomédecine
Consulter des données sur la génétique humaine


 


 

 
Orphanet rend ses pages plus interactives
 


Orphanet a ajouté de nouvelles fonctions sur son site permettant aux utilisateurs de mieux partager la mise à jour complète des informations sur les maladies rares qu’offre le portail paneuropéen. Par un simple clic, les utilisateurs peuvent partager des pages du site d’Orphanet en les envoyant par mail à l’adresse sélectionnée, en alimentant leurs réseaux sociaux favoris comme Facebook ou Twitter ou en les imprimant.


 


 

 
Textes
 
Encyclopédie Orphanet professionnelle en langue anglaise
 
Enzyme Replacement Therapy and/or Hematopoietic Stem Cell Transplantation at diagnosis in patients with Mucopolysaccharidosis type I: results of a European consensus procedure

VACTERL/VATER Association

(publiés dans Orphanet Journal of Rare Diseases)

 


 

 
Nationale
 



 
Maladies Rares Info Services : de nouveaux rendez-vous pour « le t’chat maladies rares »
 

Après le succès des premières sessions de t’chat au printemps dernier, Maladies Rares Info Services propose de nouvelles sessions. Les thèmes des t’chat à venir seront :

  • Le lundi 3 octobre de 18h à 19h : Handicap et maladies rares : quels accompagnements et aides possibles ?

  • Le lundi 7 novembre de 18h à 19h : Quelles solutions face à l’absence de diagnostic ?


  • Pour en savoir plus



     


     

     
    Européenne
     



     
    Le rapport annuel 2010 de l’Agence européenne des médicaments montre une augmentation des désignations de médicaments orphelins
     




    Fin juin, le directoire de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a adopté le rapport annuel 2010 de l’agence. Celui-ci examine toutes les activités de l’agence et révèle une activité soutenue dans le domaine des médicaments orphelins. 174 demandes de désignation orpheline ont été soumises en 2010, soit une augmentation de 6% par rapport à l’année précédente. 123 demandes, dont 66 concernant les populations pédiatriques, ont reçu un avis favorable du Comité des médicaments orphelins (COMP).

    Le rapport annuel récapitule également les activités relatives au dixième anniversaire du COMP ainsi que les efforts visant à améliorer la communication et l’harmonisation des procédures entre les Etats-Unis et l’Europe. Les demandes d’avis scientifique ont continué à augmenter en 2010.

    Voir le rapport annuel 2010 de l’EMA (en anglais)


     
    De nouvelles opportunités de financement de la recherche avec l’appel à propositions FP7
     

    La Commission européenne a publié le 20 juillet le contenu de son nouvel appel à propositions offrant ainsi plusieurs opportunités dans le domaine des maladies rares. Vous trouverez ici le programme de travail en matière de santé pour l’année 2012 ainsi que de nombreuses informations pertinentes. La date limite pour l’envoi des lettres d’intention est le 4 octobre.


     
    L’EMA organise un workshop sur les médicaments de thérapie innovante
     

    L’Agence européenne des médicaments a annoncé l’ouverture officielle des inscriptions au workshop sur les thérapies innovantes qui aura lieu à Brighton en Angleterre le 27 octobre. Le workshop, organisé par le Comité pour les thérapies innovantes (CAT) de l’EMA, est destiné à traiter de sujets tels que le passage de la recherche académique aux produits commerciaux. Des conférenciers issus de l’EMA et de la FDA (Food and Drug Administration) seront présents.
    Pour plus d’informations


     


     

     
    Internationale
     

     
    Un nouveau rapport québécois examine la prise en charge des maladies rares à travers le monde
     

    En 2010, le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec a exprimé son intention d’établir une stratégie pour le Québec en matière de prise en charge des maladies rares. A cet effet, il a d’abord confié un mandat à l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) afin d’effectuer une revue de ce qui se fait à l’étranger en matière de prise en charge des maladies rares et de définir ce qu’est une maladie rare. Le rapport de cette investigation est désormais disponible.

    Particulièrement concentré sur les plans nationaux des différents pays européens, ainsi que sur des documents officiels de la Communauté européenne, le document fait d’abord une revue des différentes définitions des maladies rares, ensuite un examen de la marche à suivre pour se doter d’un plan national, puis une revue des différents plans adoptés ou des mesures prises par les différents États concernant la prise en charge des maladies rares. Le document se termine par un chapitre portant sur ce qui se fait au Canada, où aucun plan de prise en charge des maladies rares n’a été adopté mais où certaines provinces ont pris des mesures en matière de médicaments orphelins.

    Consulter le rapport


     


     

     



     
    Des anomalies cardiaques et articulaires causées par une mutation récessive de B3GAT3
     

    Baasanjav et coll. décrivent 5 patients issus d’une famille consanguine présentant des anomalies cardiaques congénitales (valve aortique bicuspide, dilatation de la racine aortique et/ou prolapsus de la valve mitrale), des dislocations des articulations, une petite taille et une dysmorphie craniofaciale. Une mutation causale, modifiant l’initiation de la synthèse des protéoglycanes, a été identifiée dans B3GAT3, gène codant pour la glucuronosyltransférase-I (GlcAT-I). L’étude montre que la réduction de l’activité de GlcAT-I entrave le développement squelettique et cardiaque. Les auteurs suggèrent de nommer cette nouvelle maladie syndrome de Larsen-like de type B3GAT3.


     
    Am J Hum Genet. ; 89(1):15-27 ; 15 juillet 2011
     
    Craniosynostose, retard de la dentition, hypoplasie maxillaire et dents surnuméraires : IL11RA est en cause
     

    Ce syndrome autosomique récessif est décrit dans 5 familles par Nieminen et coll.. Dans 3 familles pakistanaises consanguines et non apparentées, les auteurs ont trouvé 3 mutations faux-sens homozygotes dans IL11RA, gène de la chaîne alpha du récepteur de l’interleukine 11. Ce gène est aussi muté dans 2 familles européennes affectées mais sans consanguinité connue (une mutation non-sens homozygote et une duplication homozygote).


     
    Am J Hum Genet. ; 89(1):67-81 ; 15 juillet 2011
     
    Microcéphalie avec gyration simplifiée, épilepsie et diabète infantile : un syndrome dû à des mutations d’IER3IP1
     

    Poulton et coll. présentent un syndrome autosomique récessif associant une microcéphalie primaire avec gyration simplifiée (pattern gyral simplifié et profondeur insuffisante des sillons), une encéphalopathie épileptique infantile sévère et un diabète permanent à début précoce affectant au moins 3 enfants dans 2 familles consanguines non apparentées. Deux mutations faux-sens homozygotes du gène IER3IP1 (immediate early response 3 interacting protein 1) ont été mises en évidence chez les patients dans ces familles. Les auteurs ont réalisé des analyses qui indiquent qu’IER3IP1 joue un rôle dans la régulation de la survie cellulaire et concluent que ce gène est impliqué dans le développement de la microcéphalie et du diabète via une dérégulation de l’apoptose.


     
    Am J Hum Genet. ; 89(2):265-76 ; 12 août 2011
     
    Immunodéficiences primaires liées à la différenciation des phagocytes mononucléaires : IRF8 joue un rôle critique
     

    La cause des infections par le vaccin BCG (bacille de Calmette-Guérin) reste inconnue chez de nombreux sujets affectés. Hambleton et coll. ont caractérisé deux mutations distinctes d’IRF8 (gène du facteur 8 de régulation de l’interféron, interferon regulatory factor 8) chez des patients touchés par une infection liée au BCG et une perte complète ou partielle de sous-groupes de phagocytes mononucléaires.

    La première mutation, K108E, est responsable d’un syndrome pédiatrique menaçant le pronostic vital. Elle a été identifiée chez un bébé présentant une immunodéficience sévère, avec une infection disséminée précoce par le BCG ; une transplantation de cellules souches hématopoïétiques a été nécessaire. Cette maladie est un déficit immunitaire autosomique récessif caractérisé par une absence totale de monocytes circulants et de cellules dendritiques.

    La seconde mutation, T80A, a été détectée chez deux sujets en bonne santé ayant un antécédent d’infection disséminée par le BCG guérie dans l’enfance. Le variant T80A cause un déficit immunitaire moins sévère, autosomique dominant, avec une déplétion sélective en cellules dendritiques circulantes CD11c+CD1c+, qui représente une forme nouvelle mais rare de prédisposition mendélienne aux infections mycobactériennes.


     
    NEJM ; 365(2):127-38 ; 14 juillet 2011
     
    Syndrome de microdélétion 8q21.11 : association d’un déficit intellectuel à un phénotype cliniquement repérable
     

    Palomares et coll. rapportent 8 cas de patients présentant un déficit intellectuel et des délétions submicroscopiques chevauchantes en 8q21.11 (de 0,66 à 13,55 Mb). La délétion est familiale dans un cas. Les patients présentent un phénotype remarquablement similaire : visage rond avec des joues pleines, front haut placé, ptosis, opacités cornéennes, ailes de nez peu développées, philtrum court, lèvre supérieure avec un arc de Cupidon marqué, bouche aux coins tombants, micrognathie, oreilles proéminentes et bas implantées, légères anomalies des doigts et des orteils. Les patients ont un déficit intellectuel ; une hypotonie, des troubles de l’équilibre, une surdité neurosensorielle et un comportement atypique sont souvent notés. Les analyses génétiques indiquent que les délétions présentent une région commune de 539.7 kb comprenant 3 gènes, parmi lesquels ZFHX4.


     
    Am J Hum Genet. ; 89(2):295-301 ; 12 août 2011
     
    Caractérisation d’un syndrome incluant un retard du développement associé à des microdélétions en 10p12p11
     

    Six nouveaux patients ayant des microdélétions chevauchantes en 10p12.31p11.21 (de 1,0 à 10,6 Mb) sont décrits par Wentzel et coll.. La région commune, de 306 kb, inclut le gène WAC. Un autre patient présentant une délétion de 10 Mb partiellement chevauchante avait déjà été décrit. Un retard du développement a été constaté chez ces sept patients, associé à des anomalies comportementales et des traits dysmorphiques chez la majorité. Tous ces patients ont aussi présenté divers troubles de la vision et six d’entre eux des malformations cardiaques.


     
    European Journal of Human Genetics ; 19(9):959-64 ; Septembre 2011
     
    Un déficit intellectuel lié à l’X syndromique associé à une duplication en Xp22.2-22.13
     

    Sismani et coll. présentent une famille touchée par un déficit intellectuel lié à l’X syndromique dû à une duplication Xp22.2-22.13. Les quatre fils affectés ont présenté un déficit intellectuel, un retard du développement, une hypotonie, une petite taille, une scoliose, des problèmes cardiovasculaires et une légère dysmorphie faciale. La mère et la fille, porteuses de la duplication, ont une intelligence normale et quelques caractéristiques cliniques communes, ainsi que des anomalies cliniques différentes.


     
    European Journal of Medical Genetics ; 54(5):e510-5 ; Septembre-Octobre 2011
     
    Syndrome TEMPI : une nouvelle maladie multisystémique
     

    Dans cette lettre, Sykes et coll. décrivent 2 nouveaux cas cliniques qu’ils proposent de regrouper avec 4 cas antérieurement publiés pour former le syndrome TEMPI : télangiectasies, élévation du taux d’érythropoïétine et érythrocytose, gammopathie monoclonale, épanchements périnéphrétiques et shunt pulmonaire (telangiectasias, elevated erythropoietin level and erythrocytosis, monoclonal gammopathy, perinephric fluid collections, and intrapulmonary shunting). La physiopathologie de ce syndrome n’est pas élucidée. Une paraprotéine IgG kappa a été détectée chez les trois patients testés. Le patient le plus récemment pris en charge a bien répondu au bortézomib (inhibiteur de protéasome), ce qui suggère que la paraprotéine IgG kappa joue un rôle dans la physiopathologie du syndrome TEMPI.


     
    NEJM ; 365(5):475-7 ; 4 août 2011
     


     

     



     
    Prédisposition mendélienne aux infections mycobactériennes : des mutations de CYBB sont responsables d’une forme liée à l’X
     
    Lire le résumé sur Pubmed
     
    Pour en savoir plus sur "Prédisposition mendélienne aux infections mycobactériennes"

     
    Nature Immunology ; 12(3):213-21 ; Mars 2011
     
    Syndrome de Meckel : le troisième gène de protéine ciliaire à domaine B9, B9D2, peut aussi être en cause
     
    Lire le résumé sur Pubmed
     
    Pour en savoir plus sur "Syndrome de Meckel"

     
    Am J Hum Genet. ; 89(1):94-110 ; 15 juillet 2011
     
    Déficit intellectuel autosomique récessif non syndromique : certaines familles ont une mutation dans MAN1B1 ou MED23
     
    Lire les résumés sur Pubmed
     
    Pour en savoir plus sur "Déficit intellectuel autosomique récessif non-syndromique"

     
    Am J Hum Genet. ; 89(1):176-82 ; 15 juillet 2011; Science ; 333(6046):1161-3 ; 26 août 2011
     
    Amaurose congénitale de Leber : identification de mutations récessives dans KCNJ13
     
    Lire le résumé sur Pubmed
     
    Pour en savoir plus sur "Amaurose congénitale de Leber"

     
    Am J Hum Genet. ; 89(1):183-90 ; 15 juillet 2011
     
    Neuropathie sensitive et autonomique type 2 : des mutations de KIF1A sont en cause dans de rares cas
     
    Lire le résumé sur Pubmed
     
    Pour en savoir plus sur "Neuropathie sensitive et autonomique type 2"

     
    Am J Hum Genet. ; 89(2):219-30 ; 12 août 2011
     
    Holoprosencéphalie : découverte de mutations de CDON
     
    Lire le résumé sur Pubmed
     
    Pour en savoir plus sur "Holoprosencéphalie"

     
    Am J Hum Genet. ; 89(2):231-40 ; 12 août 2011
     
    Céroïde-lipofuscinose neuronale de l’adulte : des mutations de DNAJC5 sont responsables dans la forme autosomique dominante
     
    Lire le résumé sur Pubmed
     
    Pour en savoir plus sur "Céroïde-lipofuscinose neuronale de l'adulte"

     
    Am J Hum Genet. ; 89(2):241-52 ; 12 août 2011
     
    Rétinite pigmentaire autosomique dominante : MAK, impliqué dans la régulation de la longueur des cils, nouveau gène causal
     
    Lire les résumés sur Pubmed
     
    Pour en savoir plus sur "Rétinite pigmentaire"

     
    Am J Hum Genet. ; 89(2):253-264 ; 12 août 2011; PNAS ; 108(34):E569-76 ; 23 août 2011
     
    Syndrome KBG : mise en cause de mutations dans ANKRD11
     
    Lire le résumé sur Pubmed
     
    Pour en savoir plus sur "Syndrome KBG"

     
    Am J Hum Genet. ; 89(2):289-94 ; 12 août 2011
     
    Maladie de Charcot-Marie-Tooth autosomique dominante type 2 : identification d’une mutation de DYNC1H1 dans une famille
     
    Lire le résumé sur Pubmed
     
    Pour en savoir plus sur "Maladie de Charcot-Marie-Tooth autosomique dominante type 2"

     
    Am J Hum Genet. ; 89(2):308-12 ; 12 août 2011
     
    Macroanévrismes artériels rétiniens familiaux : une mutation d’IGFBP7 est responsable
     
    Avec de nouveaux cas cliniques, Abu-Safieh et coll. précisent la définition du syndrome et son étiologie. Il est autosomique récessif et comprend des macroanévrismes artériels rétiniens progressifs et une sténose pulmonaire supravalvulaire. Il est dû à une mutation biallélique d’IGFBP7 (insulin-like growth factor binding protein 7).


     
    Am J Hum Genet. ; 89(2):313-9 ; 12 août 2011
     
    Ataxie cérébelleuse autosomique récessive : mutation de SYT14 dans une forme adulte associée à un retard du développement
     
    Lire le résumé sur Pubmed
     
    Pour en savoir plus sur "Ataxie cérébelleuse autosomique récessive"

     
    Am J Hum Genet. ; 89(2):320-7 ; 12 août 2011
     
    Syndrome d’Adams-Oliver : mise en évidence de mutations récessives dans DOCK6
     
    Lire le résumé sur Pubmed
     
    Pour en savoir plus sur "Syndrome d'Adams-Oliver"

     
    Am J Hum Genet. ; 89(2):328-33 ; 12 août 2011
     
    Syndrome néphrotique familial corticorésistant avec hyalinose segmentaire focale : MYO1E en cause dans des cas pédiatriques
     
    Lire le résumé sur Pubmed
     
    Pour en savoir plus sur "Syndrome néphrotique idiopathique familial cortico-résistant avec hyalinose segmentaire focale"

     
    NEJM ; 365(4):295-306 ; 28 juillet 2011
     
    Hypercalcémie infantile idiopathique : implication de mutations récessives entraînant une perte de fonction de CYP24A1
     
    Lire le résumé sur Pubmed
     
    NEJM ; 365(5):410-21 ; 4 août 2011
     
    Psoriasis pustuleux généralisé : identification de mutations homozygotes et hétérozygotes composites d’IL36RN
     
    Lire les résumés sur Pubmed
     
    Pour en savoir plus sur "Psoriasis pustuleux généralisé"

     
    Am J Hum Genet. ; 89(3):432-7 ; 9 septembre 2011; NEJM ; 365(7):620-8 ; 18 août 2011
     
    Syndrome de Protée : une mutation somatique activatrice est détectée dans AKT1 chez une majorité de patients
     
    Lire le résumé sur Pubmed
     
    Pour en savoir plus sur "Syndrome de Protée"

     
    NEJM ; 365(7):611-9 ; 18 août 2011
     
    Syndrome de Bohring-Opitz : découverte de mutations de novo dans ASXL1
     
    Lire le résumé sur Pubmed
     
    Pour en savoir plus sur "Syndrome de Bohring-Opitz"

     
    Nature Genetics ; 43(8):729-31 ; Août 2011
     
    Syndrome des plaquettes grises : NBEAL2, qui code une protéine nécessaire à la biogenèse des granules α, est responsable
     
    Lire les résumés sur Pubmed
     
    Pour en savoir plus sur "Syndrome des plaquettes grises"

     
    Nature Genetics ; 43(8):732-4; 735-7; 738-40 ; Août 2011
     
    Hypogonadisme hypogonadotrope congénital : identification de mutations de HS6ST1 (HS 6-O-sulfotransferase 1)
     
    Lire le résumé sur Pubmed
     
    Pour en savoir plus sur "Hypogonadisme hypogonadotrope congénital"

     
    PNAS ; 108(28):11524-9 ; 12 juillet 2011
     
    Hernie diaphragmatique congénitale : une microduplication Xq12q13.1 comprenant le gène EFNB1 chez un sujet de sexe masculin
     
    Lire le résumé sur Pubmed
     
    Pour en savoir plus sur "Hernie diaphragmatique congénitale"

     
    European Journal of Medical Genetics ; 54(5):e525-7 ; Septembre-Octobre 2011
     


     

     



     


     

     
    Recherche fondamentale
     
    Maladie de Charcot-Marie-Tooth : des inhibiteurs de HDAC6 corrigent la perte axonale dans des modèles murins avec HSPB1 muté
     
    Lire le résumé sur Pubmed
     
    Pour en savoir plus sur "Maladie de Charcot-Marie-Tooth autosomique dominante type 2F"
    Pour en savoir plus sur "Neuropathie motrice distale héréditaire type 2"

     
    Nature Medicine ; 17(8):968-75 ; Août 2011
     
    Maladie de Wilson : récupération de la fonction d’ATP7B via des cellules souches pluripotentes induites
     
    Des cellules hépatocytes-like ont été dérivées de cellules souches pluripotentes induites (iPS) d’un patient. Le défaut fonctionnel d’ATP7B a pu être corrigé in vitro par thérapie génique et aussi par administration de curcumine.

    Lire le résumé sur Pubmed

     
    Pour en savoir plus sur "Maladie de Wilson"

     
    Human Molecular Genetics ; 20(16):3176-87 ; 15 août 2011
     
    Cavernome cérébral héréditaire : une délétion conditionnelle de CCM2 provoque des hémorragies cérébrales chez la souris
     
    Lire le résumé sur Pubmed
     
    Pour en savoir plus sur "Cavernome cérébral héréditaire"

     
    Human Molecular Genetics ; 20(16):3198-206 ; 15 août 2011
     
    LGMD2A : certaines mutations de la calpaïne 3 semblent affecter ses capacités d’ancrage aux myofibrilles et sa stabilité
     
    Lire le résumé sur Pubmed
     
    Pour en savoir plus sur "Dystrophie musculaire des ceintures autosomique récessive type 2A"

     
    Human Molecular Genetics ; 20(17):3331-45 ; 1er septembre 2011
     
    Syndrome de Rett : des cellules souches pluripotentes induites de patientes présentant un défaut de maturation neuronale
     
    Lire le résumé sur Pubmed
     
    Pour en savoir plus sur "Syndrome de Rett"

     
    PNAS ; 108(34):14169-74 ; 23 août 2011
     
    Sclérodermie systémique : identification de nouveaux marqueurs génétiques associés à différents phénotypes cliniques
     
    Lire le résumé sur Pubmed
     
    Pour en savoir plus sur "Sclérodermie systémique"

     
    PLoS Genetics ; 7(7):e1002178 ; Juillet 2011
     
    Syndrome de microduplication 17p13.3 : la surexpression de RPA1 affecte la stabilité génomique
     
    Lire l’article
     
    Pour en savoir plus sur "Syndrome de microduplication 17p13.3"

     
    PLoS Genetics ; 7(8):e1002247 ; Août 2011
     
    Lymphome de Hodgkin : des mutations germinales de NPAT pourraient être des facteurs de risque
     
    Lire le résumé sur Pubmed
     
    Pour en savoir plus sur "Lymphome de Hodgkin"

     
    Blood ; 118(3):493-8 ; 21 juillet 2011
     
    Syndrome de Wolf-Hirschhorn : le gène WHSC1 est impliqué dans la réponse cellulaire aux dommages de l’ADN
     
    Lire le résumé sur Pubmed
     
    Pour en savoir plus sur "Syndrome de Wolf-Hirschhorn"

     
    PNAS ; 108(32):13130-4 ; 9 août 2011
     


     

     
    Recherche clinique
     
    Fibrose rétropéritonéale : la prednisone est plus efficace que le tamoxifène dans la prévention des rechutes
     

    Dans cet essai randomisé ouvert, Vaglio et coll. ont inclus 36 patients ayant une fibrose rétropéritonéale récemment diagnostiquée et en rémission après 1 mois de traitement par prednisone. Les patients ont été assignés soit à une diminution des doses de prednisone, soit au tamoxifène, pendant 8 mois. Dans le groupe prednisone, un seul patient a rechuté au cours du traitement, alors qu’ils ont été 7 dans le groupe tamoxifène. La différence des taux de rechute a persisté pendant une période additionnelle de suivi de 18 mois.


     
    Pour en savoir plus sur "Fibrose rétropéritonéale"

     
    The Lancet ; 378(9788):338-46 ; 23 juillet 2011
     
    Sclérodermie systémique : bénéfice d’une transplantation non myéloablative de cellules souches hématopoïétiques autologues
     

    Burt et coll. ont inclus 19 patients atteints d’une sclérodermie systémique diffuse dans cet essai randomisé ouvert de phase 2 (ASSIST) ; 10 ont été assignés à une transplantation non myéloablative de cellules souches hématopoïétiques autologues, et les 9 patients du groupe contrôle ont reçu du cyclophosphamide pendant 6 mois. Une amélioration a été constatée chez tous les patients transplantés au cours des 12 premiers mois de suivi, mais chez aucun des sujets du groupe contrôle. La maladie a progressé chez la plupart de ces derniers, ce qui n’a été le cas pour aucun des patients transplantés. La transplantation a amélioré l’état de la peau et la fonction pulmonaire jusqu’à 2 ans de suivi.


     
    Pour en savoir plus sur "Sclérodermie systémique"

     
    The Lancet ; 378(9790):498-506 ; 6 août 2011
     
    Dystrophie musculaire de Duchenne : tolérance et effet biochimique d’un oligomère de type phosphorodiamidate morpholino
     

    Dans cette étude ouverte de phase 2, Cirak et coll. ont testé des doses croissantes de l’oligomère de type phosphorodiamidate morpholino AVI-4658 chez 19 patients porteurs d’une délétion dans le gène de la dystrophine ciblée par AVI-4658 et capables de marcher (âge : 5 à 15 ans). Les patients ont reçu 12 injections intraveineuses hebdomadaires. AVI-4658 a été bien toléré, a induit le saut de l’exon 51 chez tous les patients, et l’expression de dystrophine d’une façon dose-dépendante, mais variable, chez les garçons ayant reçu des doses d’au moins 2 mg/kg.


     
    Pour en savoir plus sur "Dystrophie musculaire de Duchenne"

     
    The Lancet ; 378(9791):595-605 ; 13 août 2011
     
    Amyotrophie spinale proximale type 3 : l’acide valproïque n’a pas d’effet clinique chez des enfants capables de marcher
     

    Kissel et coll. ont testé l’effet de l’acide valproïque associé à la L-carnitine chez 33 sujets ayant une amyotrophie spinale proximale type 3 génétiquement attestée et capables de marcher (âge : 3 à 17 ans). Dans cet essai prospectif ouvert d’une durée de 12 mois (SMA CARNIVAL TRIAL PART II), l’acide valproïque et la carnitine ont généralement été bien tolérés, mais l’acide valproïque n’a pas permis d’augmenter la force ni d’améliorer la fonction motrice des enfants.


     
    Pour en savoir plus sur "Amyotrophie spinale proximale type 3"

     
    PLoS One ; 6(7):e21296 ; Juillet 2011
     
    Arthrite juvénile idiopathique : supériorité de l’association infliximab-méthotrexate dans des cas polyarticulaires débutants
     

    Dans cet essai ouvert multicentrique de 54 semaines (ACUTE-JIA), Tynjälä et coll. ont randomisé 60 patients récemment diagnostiqués (âge : 4 à 15 ans) et n’ayant jamais reçu de traitement de fond antirhumatismal dans trois groupes différents. L’étude a comparé l’efficacité de l’association infliximab-méthotrexate à deux traitements de synthèse : le méthotrexate seul et l’association de trois traitements de fond – méthotrexate, sulphasalazine et hydroxychloroquine. Les événements indésirables graves ont été rares. L’association infliximab-méthotrexate s’est révélée supérieure à l’association des trois traitements de fond de synthèse et remarquablement plus efficace que le méthotrexate seul.


     
    Pour en savoir plus sur "Arthrite juvénile idiopathique"

     
    Annals of the Rheumatic Diseases ; 70(9):1605-12 ; Septembre 2011
     
    Drépanocytose : l’interruption des transfusions prophylactiques augmente les risques d’AVC silencieux chez l’enfant
     

    Dans cette analyse de l’essai STOP II, qui avait déjà révélé des risques en cas d’arrêt des transfusions prophylactiques chez les enfants à haut risque, Abboud et coll. se sont intéressés à la progression et au développement de l’ischémie cérébrale silencieuse. Les auteurs montrent que les enfants chez lesquels les transfusions ont été interrompues ont développé plus de nouvelles lésions cérébrales repérées en imagerie par résonnance magnétique que ceux qui ont continué à recevoir des transfusions.


     
    Pour en savoir plus sur "Drépanocytose"

     
    Blood ; 118(4):894-8 ; 28 juillet 2011
     
    Bêta-thalassémie majeure : tolérance et efficacité à long terme du déférasirox chez l’enfant et l’adulte
     

    Cette première étude prospective à long terme du déférasirox, menée par Cappellini et coll., montre que pour une durée de traitement allant jusqu’à 5 ans, le médicament est généralement bien toléré et réduit efficacement la surcharge en fer chez l’enfant et chez l’adulte.


     
    Pour en savoir plus sur "Bêta-thalassémie majeure"

     
    Blood ; 118(4):884-93 ; 28 juillet 2011
     
    Amylose primitive : efficacité et tolérance du bortézomib chez des patients en rechute
     

    Reece et coll. ont inclus 70 patients dans cet essai prospectif de phase 2 où ils ont testé deux modalités d’administration du bortézomib (1,6 mg/m2 1 fois/semaine et 1,3 mg/m2 2 fois/semaine). Ces deux modalités ont été actives et bien tolérées.


     
    Pour en savoir plus sur "Amylose primitive"

     
    Blood ; 118(4):865-73 ; 28 juillet 2011
     
    Purpura thrombopénique immunologique : efficacité et sécurité du romiplostim chez l’enfant
     

    Dans cet essai randomisé en double aveugle mené par Bussel et coll., 17 enfants souffrant d’un purpura thrombopénique immunologique depuis au moins 6 mois ont reçu du romiplostim (un peptibody imitant l’action de la thrombopoïétine) et 5 enfants un placebo, pour une durée de 12 semaines. Le romiplostim a augmenté le taux de plaquettes de 88% et a été bien toléré ; sa sûreté d’emploi a semblé bonne.


     
    Pour en savoir plus sur "Purpura thrombopénique immunologique"

     
    Blood ; 118(1):28-36 ; 7 juillet 2011
     
    Anémie aplasique acquise : infériorité d’une immunoglobuline antithymocyte de lapin comparativement à une globuline équine
     

    Dans l’anémie aplasique acquise, une thérapie immunosuppressive par immunoglobuline antithymocyte associée à la cyclosporine est une alternative efficace à la greffe de cellules souches. Une immunoglobuline antithymocyte d’origine équine est le traitement de référence. Scheinberg et coll. ont inclus 120 patients dans un essai randomisé comparant une immunoglobuline antithymocyte d’origine équine à une immunoglobuline antithymocyte de lapin. La comparaison des réponses hématologiques et de la survie a montré que l’immunoglobuline de lapin est inférieure à l’immunoglobuline de cheval.


     
    Pour en savoir plus sur ""

     
    NEJM ; 365(5):430-8 ; 4 août 2011
     
    Dystrophies musculaires congénitales : critères d’évaluation pour les essais cliniques
     

    Les travaux du 173e atelier international du Centre européen des maladies neuromusculaires (ENMC) ont été consacrés à l’identification et à l’analyse des différents critères et échelles pertinents pour de futurs essais cliniques dans ce groupe de maladies.


    Lire l’article

     
    Pour en savoir plus sur "Dystrophie musculaire congénitale"

     
    Neuromuscular Disorders ; 21(7):513-22 ; Juillet 2011
     
    Déficits de la chaîne respiratoire mitochondriale à manifestations musculaires : pertinence du FGF-21 pour le diagnostic
     

    Dans cette étude diagnostique rétrospective, Suomalainen et coll. ont évalué l’intérêt du FGF-21 (fibroblast growth factor 21) comme biomarqueur des déficits mitochondriaux. Ils ont analysé le sérum/plasma de 67 patients (41 adultes et 26 enfants) ayant un déficit mitochondrial, 34 patients témoins (atteints d’un déficit neurologique d’origine non mitochondriale) et 74 sujets en bonne santé. La mesure du taux de FGF-21 dans le sérum a bien identifié les déficits de la chaîne respiratoire mitochondriale à manifestations musculaires chez l’adulte et chez l’enfant et pourrait constituer un test diagnostique de première intention pour ces pathologies, ce qui réduirait le recours à la biopsie musculaire.


     
    Lancet Neurol. ; 10(9):806-18 ; Septembre 2011
     
    Encéphalite avec anticorps anti-récepteur NMDA : un diagnostic à considérer chez l’enfant ayant un trouble neuropsychiatrique
     

    Luca et coll. décrivent trois nouveaux cas pédiatriques d’encéphalite avec anticorps anti-récepteur N-méthyl-D-aspartate (NMDA). Tous ces patients présentaient des anomalies neurologiques et/ou psychiatriques, des crises d’épilepsie, un trouble du langage, des perturbations du sommeil et un niveau de conscience fluctuant. Aucun n’avait de tumeur sous-jacente. Une thérapie immunosuppressive a permis une guérison totale ou presque, mais deux des patients ont eu une rechute précoce et ont dû être traités à nouveau.


     
    Pour en savoir plus sur "Encéphalite limbique avec anticorps anti-récepteur NMDA"

     
    Arthritis and Rheumatism ; 63(8):2516-22 ; Août 2011
     
    Syndrome de Noonan : les patients porteurs d’une mutation de PTPN11 ont un risque accru de cancer
     
    Lire le résumé sur Pubmed
     
    Pour en savoir plus sur "Syndrome de Noonan"

     
    European Journal of Human Genetics ; 19(8):870-4 ; Août 2011
     
    Déficit immunitaire lié à l’X : cas familiaux dus à une mutation hypomorphe de XIAP associée à un polymorphisme rare de CD40LG
     
    Lire le résumé sur Pubmed
     
    Pour en savoir plus sur "Maladie lymphoproliférative liée à l'X"
    Pour en savoir plus sur "Syndrome hyper-IgM type 1"

     
    Blood ; 118(2):252-61 ; 14 juillet 2011
     
    Mains et pieds fendus : une microdélétion en 19p13.11 indique EPS15L1 comme gène candidat
     
    Lire le résumé sur Pubmed
     
    Pour en savoir plus sur "Mains et pieds fendus"

     
    European Journal of Medical Genetics ; 54(5):e501-4 ; Septembre-Octobre 2011
     


     

     
    Thérapeutique
     

     
    Dystrophie musculaire de Duchenne : l’activation de l’AMPK est bénéfique pour les muscles squelettiques dans un modèle murin
     

    Ljubicic et coll. ont testé l’effet de la stimulation répétée de l’AMPK (AMP-activated protein kinase) dans le modèle murin mdx. Ils ont utilisé le 5-aminoimidazole-4-carboxamide-1-β-d-ribofuranoside (AICAR) comme activateur de l’AMPK. L’administration quotidienne d’AICAR pendant 30 jours chez des souris mdx âgées de 5-7 semaines a provoqué des adaptations bénéfiques dans les muscles squelettiques. L’expression d’utrophine a été significativement plus importante, et l’intégrité de la structure du sarcolemme a été augmentée en conditions basales et aussi lors de contractions excentriques de nature à entraîner des lésions ex vivo.


     
    Pour en savoir plus sur "Dystrophie musculaire de Duchenne"

     
    Human Molecular Genetics ; 20(17):3478-93 ; 1er septembre 2011
     
    Amyotrophie spinale proximale : une bithérapie augmentant le taux de protéine SMN améliore le phénotype chez la souris
     

    Les résultats de Kwon et coll. montrent que le bortézomib, un inhibiteur de protéasome, augmente le taux de protéine SMN (survival motor neuron) dans des cellules de patients en culture ainsi que dans les tissus périphériques de souris modèles d’amyotrophie spinale proximale. Le traitement par le bortézomib a amélioré la fonction motrice chez l’animal, mais pas la survie. Les auteurs ont alors ajouté la trichostatine A (TSA, un inhibiteur d’histone désacétylase dont la capacité à augmenter la transcription du gène SMN avait déjà été montrée) au traitement des souris. Les deux molécules ont agi en synergie pour augmenter le taux de SMN et ont davantage augmenté la survie des animaux que la TSA administrée seule.


     
    Pour en savoir plus sur "Amyotrophie spinale proximale"

     
    Human Molecular Genetics ; 20(18):3667-77 ; 15 septembre 2011
     
    Dystrophie myotonique de Steinert : découverte d’un peptide capable de contrer la toxicité des transcrits du gène DMPK
     
    Lire le résumé sur Pubmed
     
    Pour en savoir plus sur "Dystrophie myotonique de type 1"

     
    PNAS ; 108(29):11866-71 ; 19 juillet 2011
     
    Adrénoleucodystrophie liée à l’X : des antioxydants stoppent la dégénérescence axonale chez des souris modèles
     
    Lire le résumé sur Pubmed
     
    Pour en savoir plus sur "Adrénoleucodystrophie liée à l'X"

     
    Annals of Neurology ; 70(1):84-92 ; Juillet 2011
     
    Syndrome NARP : mise au point d’un test à haut-débit pour identifier des substances à potentiel thérapeutique
     
    Lire le résumé sur Pubmed
     
    Pour en savoir plus sur "Syndrome NARP"

     
    PNAS ; 108(29):11989-94 ; 19 juillet 2011
     
    Drépanocytose : le pomalidomide augmente la production d’hémoglobine fœtale sans effets myélosuppressifs dans un modèle murin
     
    Lire le résumé sur Pubmed
     
    Pour en savoir plus sur "Drépanocytose"

     
    Blood ; 118(4):1109-12 ; 28 juillet 2011
     


     

     
    Thérapie génique
     
    Achromatopsie : amélioration à long terme, dépendante de l’âge, de la fonction visuelle chez des souris déficientes pour CNGB3
     

    Des mutations de CNGB3 sont responsables de plus de la moitié des cas d’achromatopsie. Carvalho et coll. ont testé l’administration sous-rétinienne d’un vecteur AAV2/8 porteur de l’ADNc du gène CNGB3 humain sous le contrôle d’un promoteur également d’origine humaine (cone arrestin) chez des souris déficientes en CNGB3. Le traitement a restauré le fonctionnement des cônes et la fonction rétinienne a été corrigée à long terme, ce qui s’est accompagné d’une amélioration significative de l’acuité visuelle. La restauration du fonctionnement des cônes a été observée en initiant le traitement à l’âge de 6 mois, mais la récupération d’une acuité visuelle normale n’a pu être obtenue que chez des animaux plus jeunes (âgés par exemple de 2 à 4 semaines).


     
    Pour en savoir plus sur "Achromatopsie"

     
    Human Molecular Genetics ; 20(16):3161-75 ; 15 août 2011
     
    Encéphalopathie myo-neuro-gastrointestinale : restauration de l’activité thymidine phosphorylase in vitro et chez la souris
     

    Des mutations de TYMP, qui code pour la thymidine phosphorylase (TP), sont responsables de l’encéphalopathie myo-neuro-gastrointestinale (MNGIE, Mitochondrial NeuroGastroIntestinal Encephalomyopathy). Torres-Torronteras et coll. ont transduit des cellules lymphoblastoïdes B déficientes en TP de deux patients avec un vecteur lentiviral porteur d’une copie fonctionnelle de la séquence codante du gène TYMP humain. L’activité TP a ainsi été restaurée dans ces cellules. D’autre part, les auteurs ont testé une thérapie génique par vecteur lentiviral sur des cellules hématopoïétiques chez des souris modèles ayant subi une myéloablation partielle. Bien que ce traitement ait produit un taux relativement faible de chimérisme au niveau moléculaire, une forte activité TP a été observée dans le sang périphérique des souris transplantées, avec en parallèle une réduction des concentrations en thymidine et déoxyuridine.


     
    Pour en savoir plus sur "Encéphalopathie myo-neuro-gastrointestinale"

     
    Gene Ther. ; 18(8):795-806 ; Août 2011
     
    Hémophilie A : des complexes IL-2 induisent une tolérance au facteur VIII après transfert du gène du facteur VIII chez l’animal
     

    Une réponse immunitaire contre le facteur VIII (FVIII) peut représenter une complication majeure dans la thérapie génique de l’hémophilie A. Des études récentes ont montré que des cellules T régulatrices (Treg) jouent un rôle régulateur important dans la réponse immunitaire anti-FVIII et que l’interleukine 2 (IL-2) liée à un anticorps monoclonal anti-IL-2 particulier (formant des « complexes IL-2 ») peut induire l’expansion spécifique de certaines cellules Treg. Dans cette nouvelle étude, Liu et coll. ont cherché à savoir si un traitement par des complexes IL-2 destiné à induire l’expansion de cellules Treg permet de moduler la réponse anti-FVIII dans le cadre d’une thérapie génique. Trois administrations consécutives de complexes IL-2 suivies d’une injection d’un plasmide codant FVIII ont permis d’empêcher la production d’anti-FVIII et d’avoir un taux thérapeutique durable de FVIII chez des souris modèles de l’hémophilie A. Le traitement par complexes IL-2 n’a pas semblé à long terme préjudiciable aux réponses immunitaires à de nouveaux antigènes.


     
    Pour en savoir plus sur "Hémophilie A"

     
    Molecular Therapy ; 19(8):1511-20 ; Août 2011
     
    Hémophilie B : deux publications rapportent une correction stable du génome dans des modèles murins
     

    Keravala et coll. ont utilisé l’intégrase phiC31, qui permet d’intégrer efficacement l’ADN d’un plasmide porteur d’un transgène et d’un site attB dans un nombre limité de sites pseudo-attP endogènes dans les génomes de mammifères. Ils ont injecté des plasmides codant l’intégrase phiC31 et le facteur IX humain (FIXh) à des souris knock-out pour FIX. Des taux thérapeutiques de FIXh ont été obtenus pendant 6 mois, avec une activité FIX plasmatique durable et une correction phénotypique des saignements.

    La publication de Li et coll. relate l’emploi d’une approche prometteuse pour le traitement des maladies génétiques : l’édition du génome, qui permet de corriger un gène in situ. Les auteurs ont utilisé des nucléases à doigts de zinc (zinc finger nucleases, ZFN). Ils montrent que ces ZFN sont capables d’induire des coupures double brin quand elle sont directement administrées dans le foie de souris et que, co-administrées avec un vecteur correctement conçu pour cibler un gène, elles peuvent stimuler le remplacement de ce gène. Les auteurs ont atteint un bon niveau de ciblage de gène, qui a permis de corriger les temps de coagulation augmentés dans un modèle murin d’hémophilie B ; le taux de FIX a été maintenu après une hépatectomie partielle.


     
    Pour en savoir plus sur "Hémophilie B"

     
    Gene Ther. ; 18(8):842-8 ; Août 2011; Nature ; 475(7355):217-21 ; 26 juin 2011
     
    Maladie de Gaucher : correction de la synucléinopathie liée à la maladie en modèle murin
     
    Lire le résumé sur Pubmed
     
    Pour en savoir plus sur "Maladie de Gaucher"

     
    PNAS ; 108(29):12101-6 ; 19 juillet 2011
     
    Déficit en alpha-1 antitrypsine : une stratégie combinant un ARNsh inhibiteur d’AAT et un transgène correcteur résistant
     
    Lire le résumé sur Pubmed
     
    Pour en savoir plus sur "Déficit en alpha-1 antitrypsine"

     
    PNAS ; 108(34):14258-63 ; 23 août 2011
     


     

     
    Approches diagnostiques
     

     
    Sclérose latérale amyotrophique : supériorité de l’algorithme diagnostique d’Awaji
     

    Plusieurs études rétrospectives ont suggéré que l’emploi de l’algorithme diagnostique d’Awaji est plus sensible pour le diagnostic précoce de la sclérose latérale amyotrophique (SLA) que les critères d’El Escorial révisés actuellement utilisés. Schrooten et coll. ont comparé ces deux outils diagnostiques dans une étude prospective ayant inclus 200 patients adressés pour suspicion de SLA. Comparativement aux critères d’El Escorial révisés, l’algorithme d’Awaji a été significativement plus sensible, sans entraîner de diagnostic faussement positif.


     
    Pour en savoir plus sur "Sclérose latérale amyotrophique"

     
    Annals of Neurology ; 70(1):79-83 ; Juillet 2011
     
    Syndromes de Prader-Willi et d’Angelman : mise au point du premier panel génétique de référence international de l’OMS
     

    Boyle et coll. ont constitué un panel de six matériels génétiques de référence pour les syndromes de Prader-Willi et d’Angelman, qui devrait être stable pendant de nombreuses années et disponible pour tous les laboratoires de diagnostic. Il comprend le matériel génétique de trois patients ayant un syndrome de Prader-Willi (deux avec différentes délétions paternelles et un avec une disomie uniparentale maternelle), et de trois patients ayant un syndrome d’Angelman (un avec une délétion maternelle, un avec une disomie uniparentale paternelle ou un défaut du mécanisme d’empreinte, et un avec une mutation ponctuelle d’UBE3A). Au total, 37 laboratoires de 26 pays ont collaboré pour valider ce panel.


     
    Pour en savoir plus sur "Syndrome de Prader-Willi"
    Pour en savoir plus sur "Syndrome d'Angelman"

     
    European Journal of Human Genetics ; 19(8):857-64 ; Août 2011
     


     

     
    Sclérodermie systémique : pas de bénéfice du traitement de l’HTAP en cas de maladie pulmonaire interstitielle
     

    Le Pavec et coll. ont évalué l’efficacité des traitements de l’hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) chez des patients ayant une sclérodermie systémique (ScS) compliquée par une maladie pulmonaire interstitielle (HTAP-MPI). Leur analyse rétrospective menée chez des sujets consécutifs atteints de ScS pris en charge dans deux grands centres de référence a inclus 70 patients avec HTAP-MPI confirmée. Les traitements de l’HTAP n’ont été associés à aucun bénéfice net. La détérioration de l’oxygénation a été un déterminant important de la survie à long terme.


     
    Pour en savoir plus sur "Sclérodermie systémique"

     
    Arthritis and Rheumatism ; 63(8):2456-64 ; Août 2011
     
    Maladie de Wegener : suivi à long terme du risque de cancer chez des patients traités par étanercept
     

    Une association entre le traitement par étanercept et la survenue de tumeurs solides avait été observée dans l’essai Wegener’s Granulomatosis Etanercept Trial, qui avait inclus 180 patients ayant une maladie de Wegener. Silva et coll. rapportent des résultats de suivi à long terme (post-traitement) pour cette cohorte multicentrique. Les données étaient disponibles pour 153 patients, avec un suivi médian de 43 mois. L’incidence des tumeurs solides est restée plus élevée, mais cela ne peut pas être attribué uniquement à l’exposition à l’étanercept pendant l’essai. La thérapie anti-TNF (tumour necrosis factor) par étanercept semble à l’origine d’une persistance de risque accru de cancer chez les patients ayant été traités par agent cytotoxique, ce qui conduit à déconseiller l’étanercept chez ces patients.


     
    Pour en savoir plus sur "Maladie de Wegener"

     
    Arthritis and Rheumatism ; 63(8):2495-503 ; Août 2011
     
    Encéphalopathie myo-neuro-gastrointestinale : texte de consensus sur la greffe allogénique de cellules souches hématopoïétiques
     
    Lire le résumé sur Pubmed
     
    Pour en savoir plus sur "Encéphalopathie myo-neuro-gastrointestinale"

     
    Bone Marrow Transplant. ; 46(3):330-7 ; Mars 2011
     
    Dysferlinopathies : 172e atelier international de l’ENMC
     
    Le 172e atelier international du Centre européen des maladies neuromusculaires (ENMC) a été consacré aux modèles animaux et cellulaires, à la physiopathologie, au diagnostic et à la thérapie des dysferlinopathies.

    Lire l’article

     
    Pour en savoir plus sur "Anomalie qualitative ou quantitative de la dysferline"

     
    Neuromuscular Disorders ; 21(7):503-12 ; Juillet 2011
     
    Glioblastome : une revue pour la pratique clinique
     
    Lire le résumé sur Pubmed
     
    Pour en savoir plus sur "Glioblastome"

     
    Annals of Neurology ; 70(1):9-21 ; Juillet 2011
     
    Publication de dix nouveaux guides pour la prescription et la réalisation des tests génétiques
     
    Le European Journal of Human Genetics a publié dernièrement dix nouveaux guides pour les tests génétiques :

    Cardiomyopathie hypertrophique
    Syndrome de Gorlin
    Syndrome de Mowat-Wilson
    Syndrome de Gitelman
    Syndrome d’Usher
    Syndrome papillorénal
    Syndrome 3M
    Syndrome CHARGE
    Syndrome de Joubert
    Syndrome de l’X fragile, X fragile associé à un syndrome de tremblement/ataxie et X fragile associé à une insuffisance ovarienne primaire

     


     

     



     
    L’EMA a donné son premier avis favorable pour une autorisation de mise sur le marché pédiatrique
     

    En juin, le Comité européen pour l’utilisation de produits médicinaux humains (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a donné son premier avis favorable pour une autorisation de mise sur le marché pédiatrique (PUMA) pour Buccolam® (midazolam), destiné à traiter les crises convulsives aiguës prolongées chez les patients âgés de 3 mois à 18 ans. Selon l’article 30 du règlement CE n° 1901/2006, les autorisations de mise sur le marché pédiatriques peuvent être accordées pour des médicaments déjà autorisés, dont le brevet est arrivé à expiration, et qui seront exclusivement destinés aux enfants. Un plan d’investigation pédiatrique (PIP) qui soumet le médicament à l’approbation du Comité pédiatrique (PDCO) de l’EMA est une condition préalable à l’obtention d’une autorisation de mise sur le marché. Le PIP de Buccolam® a été approuvé en août 2009.
    De nombreux médicaments autorisés n’ont pas été étudiés de manière adéquate. A ce jour, 26 demandes de PIP pour des autorisations de mise sur le marché ont été reçues et le Comité pédiatrique a émis 7 avis. Une grande majorité des maladies rares affecte les populations pédiatriques.
    En savoir plus sur le Comité pédiatrique de l’EMA


     
    Accélérer le traitement des maladies rares : un point de vue de l’Industrie
     

    Un article publié dans Nature Reviews Drug Discovery, écrit par le directeur de GSK Rare Diseases, décrit les moyens d’accélérer la production de traitements. Selon l’auteur, le marché des médicaments orphelins est « désespérément atone ». Il examine les éléments qui permettraient une amélioration, y compris en termes de compréhension de la nature hétérogène des maladies rares et de leurs innombrables sous-types. Concevoir des études cliniques innovantes et flexibles est un des moyens pouvant accélérer le développement des traitements pour les maladies rares. Enfin, la réglementation devrait tendre vers une harmonisation mondiale (au-delà de l’Europe et des Etats-Unis) en stimulant les approbations et en facilitant l’accès aux traitements transfrontaliers.
    Lien vers le résumé sur PubMed


     


     

     
    Appel d’offres 2011 de l’Association Neurofibromatoses et Recklinghausen
     

    L’appel d’offres de l’association a été présenté dans l’OrphaNews du 24 juin. La date limite de dépôt des dossiers a été prolongée jusqu’au 15 novembre 2011.


     


     

     
    Calendrier des événements organisés par les associations de malades
     

    Retrouvez dans cet agenda les événements organisés par les associations de malades.


     


     

     



     
    3rd International Symposium on Pheochromocytoma and Paraganglioma
     
    Date : 14-17 septembre 2011
    Lieu : Paris, France
    Pour en savoir plus

     
    18th Pediatric Rheumatology European Society Congress (PRES2011)
     
    Date : 14-18 septembre 2011
    Lieu : Bruges, Belgique
    Pour en savoir plus

     
    International Tuberous Sclerosis Complex Research Conference 2011
     
    Date : 21-24 septembre 2011
    Lieu : Belfast, Irlande du Nord
    Pour en savoir plus

     
    ESH-ICMLF 13th International Conference - Chronic Myeloid Leukemia - Biology and Therapy
     
    Date : 22-25 septembre 2011
    Lieu : Estoril, Portugal
    Pour en savoir plus

     
    EurokératoCône II
     
    Date : 23-24 septembre 2011
    Lieu : Bordeaux, France
    Pour en savoir plus

     
    5th International Conference on Birth Defects and Disabilities in the Developing World
     
    Date : 24-27 septembre 2011
    Lieu : Lodz, Pologne
    Pour en savoir plus

     
    Pharmaceutical Pricing and Reimbursement Information Conference 2011
     
    Date : 29-30 septembre 2011
    Lieu : Vienne, Autriche
    Pour en savoir plus

     
    Expanding horizons in Friedreich's ataxia
     
    Date : 6 octobre 2011
    Lieu : Londres, Royaume-Uni
    Pour en savoir plus

     
    US Conference on Rare Diseases and Orphan Products
     
    Date : 11-13 octobre 2011
    Lieu : Washington, Etats-Unis
    Pour en savoir plus

     
    12th International Congress of Human Genetics
     
    Date : 11-15 octobre 2011
    Lieu : Montréal, Canada
    Pour en savoir plus

     
    European Congress on Myocardial and Pericardial Diseases
     
    Date : 13-15 octobre 2011
    Lieu : Lisbone, Portugal
    Pour en savoir plus

     
    Genodermatoses in the Mediterranean - Together Against Genodermatoses
     
    Date : 13-15 octobre 2011
    Lieu : Paris
    Pour en savoir plus

     
    Journée scientifique sur la Sclérose Tubéreuse de Bourneville
     
    Date : 14 octobre 2011
    Lieu : Paris, France
    Date limite de réception des inscriptions : 1er octobre 2011
    Pour en savoir plus

     
    2011 CAGC (Canadian Association of Genetic Counsellors) Annual Education Conference
     
    Date : 16 octobre 2011
    Lieu : Montréal, Canada
    Pour en savoir plus

     
    27th Annual Meeting of the Histiocyte Society
     
    Date : 17-19 octobre 2011
    Lieu : Vienne, Autriche
    Pour en savoir plus

     
    The 40th ESPC Symposium on Clinical Pharmacy
     
    Un atelier sur les soins transfrontaliers et les maladies rares figure au programme de ce symposium.
    Date : 19-21 octobre 2011
    Lieu : Dublin, Irlande
    Pour en savoir plus

     
    EPPOSI Advanced Innovation Programming Day 2012
     
    Date : 20 octobre 2011
    Lieu : Bruxelles, Belgique
    Pour en savoir plus

     
    1st CURE-Net International Conference for Congenital Uro-REctal Malformations
     
    Date : 21-22 octobre 2011
    Lieu : Heidelberg, Allemagne
    Pour en savoir plus

     
    2nd South Caucasian Conference on Rare Diseases and Orphan Drugs
     
    Date : 27-28 octobre 2011
    Lieu : Tbilissi, Géorgie
    Pour en savoir plus

     
    RARE 2011 – Les Rencontres Eurobiomed des maladies rares
     
    Les rencontres 2011 comporteront 2 journées francophones suivies d’une journée européenne, coorganisée avec l’EUCERD.
    Date : 2-4 novembre 2011
    Lieu : Montpellier, France
    Pour en savoir plus

     
    IXes Journées Annuelles de la Société Française de Myologie
     
    Ces journées seront consacrées aux dystrophies myotoniques.
    Date : 3-5 novembre 2011
    Lieu : Angers, France
    Secrétariat scientifique : Docteur Isabelle Pénisson-Besnier
    Secrétariat organisation
    Pour en savoir plus

     
    TREAT-NMD global conference 2011
     
    Date : 8-11 novembre 2011
    Lieu : Genève, Suisse
    Pour en savoir plus

     
    Cell Symposia: Autism Spectrum Disorders: From Mechanisms to Therapies
     
    Date : 9-11 novembre 2011
    Lieu : Arlington, Etats-Unis
    Pour en savoir plus

     
    9e Réunion scientifique annuelle du Réseau canadien de surveillance des anomalies congénitales (RCSAC)
     
    La réunion de cette année sera centrée sur les anomalies musculosquelettiques congénitales.
    Date : 16-18 novembre 2011
    Lieu : Ottawa, Canada
    Pour en savoir plus

     
    5th International Workshop on AKU (Alkaptonuria)
     
    Date : 18-19 novembre 2011
    Lieu : Liverpool, Royaume-Uni
    Pour en savoir plus

     
    6th Eastern European Conference for Rare Diseases and Orphan Drugs
     
    Date : 24-26 novembre 2011
    Lieu : Istanbul, Turquie
    Pour en savoir plus

     
    Congrès international de la Fondation Sanfilippo Suisse
     
    Date : 8-10 décembre 2011
    Lieu : Genève, Suisse
    Pour en savoir plus

     
    6es Assises de Génétique Humaine et Médicale
     
    Date : 2-4 février 2012
    Lieu : Marseille
    Pour en savoir plus

     
    International Congress on Research of Rare and Orphan Diseases
     
    Date : 29 février - 2 mars 2012
    Lieu : Bâle, Suisse
    Pour en savoir plus

     
    Second ASID Congress of the African Society for Immunodeficiencies
     
    Date : 8-11 mars 2012
    Lieu : Hammamet, Tunisie
    Pour en savoir plus

     
    13th International Conference on Neuronal Ceroid Lipofuscinosis and 1st Worldwide Meeting of Batten Disease Int'l Alliance
     
    Date : 28-31 mars 2012
    Lieu : Londres, Royaume-Uni
    Pour en savoir plus

     
    4th International Conference on Primary Central Hypoventilation
     
    Date : 13-14 avril 2012
    Lieu : Varsovie, Pologne
    Pour en savoir plus

     
    First International Symposium on the Ehlers-Danlos Syndrome
     
    Date : 8-11 septembre 2012
    Lieu : Gand, Belgique
    Pour en savoir plus

     

    COURS

     
    EuroGentest Quality Management and Accreditation/Certification of Genetic Testing Workshops
     
    Pour en savoir plus sur les formations à venir

     
    2nd Course in Eye Genetics
     
    Date : 28 septembre - 1er octobre 2011
    Lieu : Bologne, Italie
    Pour en savoir plus

     
    Orphan Academy 2011 programme
     
    Au programme pour 2011 : 2nd European Focus Course on Mitochondrial Medicine (Pays-Bas, 9-11 novembre) et un programme en ligne au mois de novembre, E-learning hyperammonaemia module.
    Pour en savoir plus

     
    4th International Postgraduate Course on Lysosomal Storage Disorders
     
    Le cours de cette année portera sur le diagnostic et le traitement clinique.
    Date : 14-15 novembre 2011
    Lieu : Berlin, Allemagne
    Programme
    Inscription

     
    Master of Science in Haemoglobinopathy
     
    Ces cours en ligne (e-learning), organisés par le University College London et la Thalassaemia International Federation, sont ouverts à des professionnels de santé et des scientifiques de tous pays.
    Pour en savoir plus

     
    ESH-ENERCA Diagnosis and Management of very rare anaemias: a challenge
     
    Date : 3-4 février 2012
    Lieu : Paris
    Pour en savoir plus

     


     

     

     
    Un nouveau livre sur la génétique et l’otorhinolaryngologie
     

    Des experts en otorhinolaryngologie et en génétique ont contribué à ce recueil. Il inclut des troubles courants tels que la perte auditive, la fente labiale et palatine, le cancer de la thyroïde, ainsi que d’autres chapitres sur les maladies rares comme le syndrome d’Usher, la neurofibromatose de type 2 et le paragangliome. Il donne des informations pratiques concernant la manière de commander des tests génétiques ou de recourir à un généticien. Enfin, ce livre permet de mieux comprendre l’état actuel des troubles génétiques rencontrés dans la pratique ORL.

    Titre : Medical Genetics in the Clinical Practice of ORL
    Auteurs : R. L. Alford, V. R. Sutton (Eds)
    Editeur : Karger
    ISBN : 978-3-8055-9668-8
     


     

    Orphanews, la lettre d'actualité d'Orphanet
    Orphanews est soutenue par l'AFM grâce aux donateurs du Téléthon et par l'Assurance Maladie Sécurité Sociale
    Rédacteur en chef : Odile Kremp
    Rédacteur des rubriques politiques de santé et de recherche : Louise Taylor
    Rédacteur des rubriques scientifiques : Catherine Pouzat
    Ecrivez-nous
    Comité éditorial : Aymeric Audiau, Ségolène Aymé, Alain Garcia, Jacques Grill, Emmanuelle Guiraud, Virginie Hivert, Sophie Koutouzov, François Leterrier, Ana Rath, Louise Taylor
    Orphanet - Tous droits réservés