Aller vers le contenu
  1. Accueil
  2. Maladies rares
  3. Recherche
Recherche simple

Recherche simple

*
(*) Champ obligatoire





 

Autre(s) option(s)

Nanisme diastrophique

Numéro Orphanet ORPHA628
Synonyme(s) Dysplasie diastrophique
Prévalence 1-9 / 100 000
Hérédité
  • Autosomique récessif
Âge d'apparition Néonatal/petite enfance
CIM-10
  • Q77.5
OMIM
UMLS -
MeSH -
MedDRA -
SNOMED CT
  • 58561002

Résumé

Le nanisme diastrophique est une maladie rare caractérisée par une petite taille avec des extrémités courtes (la taille finale d'un adulte est de 120cm +/- 10cm), et des malformations des articulations conduisant à des contractures articulaires multiples (impliquant principalement les épaules, les coudes, les articulations interphalangiennes et les hanches). La prévalence est estimée à 1-1.3/100 000. La maladie touche les deux sexes. A la naissance, les enfants ont des pieds bots, des membres courts une déformation du poignet et des pouces en abduction. Une fente palatine et une hypoplasie mandibulaire sont également des caractéristiques courantes. Dans les premiers mois de vie, des kystes apparaissent au niveau de l'oreille externe. La croissance est ralentie et fréquemment, une scoliose se développe progressivement. Les déformations articulaires sont sévères et peuvent conduire soit à une limitation du mouvement des articulations soit à une hyperlaxicité. L'expression de la maladie est variable avec des formes très sévères et d'autres très modérées dont le diagnostic peut être très tardif. La maladie est transmise selon un mode autosomique récessif et est due à des mutations du gène SLC26A2 (ou DTDST 5q31-q34), qui code un transporteur de sulfate particulièrement exprimé dans le cartilage. Des mutations du même gène sont responsables d'une forme modérée de dysplasie épiphysaire et de nombreuses affections létales telles que l'achondrogenèse de type 1b et l'atélostéogenèse de type 2 (voir ces termes). Le diagnostic est radiologique : os tubulaires courts et massifs, métaphyses élargies, premiers métacarpiens courts et ovoïdes, subluxation du pouce (pouce de l'auto-stoppeur) et subluxation des vertèbres cervicales. Le diagnostic prénatal est suspecté par échographie sur les pieds bots et les membres courts. La prise en charge nécessite un contrôle attentif et éventuellement une correction de la scoliose progressive et une correction chirurgicale des malformations articulaires. En absence de complications sévères (compression de la moelle épinière) associées à des malformations de la colonne vertébrale, l'espérance de vie est normale mais la petite taille et les difformités sont habituellement sévères.

Editeur(s) expert(s)

  • Dr Martine LE MERRER

(*) champs obligatoires

Attention, seules les contributions pour améliorer la qualité des informations du site sont attendues. Pour tout autre type de message, merci d'utiliser nous contacter. Seuls les commentaires écrits en anglais ou en français pourront être traités.


Captcha image

Informations supplémentaires

Revue de génétique clinique
  • EN (2013)
Get Acrobat Reader
Toutes les informations et documents contenus dans ce site sont fournis uniquement à titre d'information. Ils ne visent en aucun cas à remplacer un avis médical spécialisé et ne doivent pas être utilisés comme base pour le diagnostic ou le traitement.