Aller vers le contenu
  1. Accueil
  2. Maladies rares
  3. Recherche
Recherche simple

Recherche simple

*
(*) Champ obligatoire





 

Autre(s) option(s)

Spondylarthrite ankylosante

Numéro Orphanet ORPHA825
Synonyme(s) Syndrome de Bechterew
Prévalence >1 / 1000
Hérédité
  • Polygénique/polyfactoriel
Âge d'apparition Adulte
CIM-10
  • M45
OMIM
UMLS
  • C0038013
MeSH
  • D013167
MedDRA
  • 10002556
SNOMED CT
  • 9631008

Résumé

La spondylarthrite ankylosante fait partie des 'spondylarthropathies'', terme général qui recouvre également les arthrites réactionnelles, les rhumatismes psoriasiques, la maladie de Crohn, la recto-colite hémorragique, et quelques sous-groupes d'arthrites juvéniles chroniques. En Europe continentale, la prévalence de cette maladie est comprise entre 0,2 à 1% ; il ne s'agit donc pas d'une maladie rare. Elle est, cependant, sous-diagnostiquée. Les principaux symptômes sont des douleurs inflammatoires au niveau de la colonne vertébrale et une limitation de la mobilité du rachis et de l'ampliation thoracique. Le diagnostic repose sur des signes cliniques et radiologiques (sacro-iliite), et surtout sur la présence d'une prédisposition génétique (présence de l'antigène HLA-B27). Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et la kinésithérapie sont la pierre angulaire du traitement. Pour les formes graves et réfractaires de la maladie, les agents anti-TNF sont très prometteurs.

Editeur(s) expert(s)

  • Pr Maxime DOUGADOS

(*) champs obligatoires

Attention, seules les contributions pour améliorer la qualité des informations du site sont attendues. Pour tout autre type de message, merci d'utiliser nous contacter. Seuls les commentaires écrits en anglais ou en français pourront être traités.


Captcha image

Informations supplémentaires

Article de synthèse
  • EN (2005,pdf)
Recommandations pour la pratique clinique
  • EN (2010,pdf)
Get Acrobat Reader
Toutes les informations et documents contenus dans ce site sont fournis uniquement à titre d'information. Ils ne visent en aucun cas à remplacer un avis médical spécialisé et ne doivent pas être utilisés comme base pour le diagnostic ou le traitement.