Aller vers le contenu
  1. Accueil
  2. Maladies rares
  3. Recherche
Recherche simple

Recherche simple

*
(*) Champ obligatoire





 

Autre(s) option(s)

Maladie de Gaucher

Numéro Orphanet ORPHA355
Synonyme(s) Déficit en bêta-glucosidase acide
Déficit en glucocérébrosidase
Prévalence 1-9 / 100 000
Hérédité
  • Autosomique récessif
Âge d'apparition Variable
CIM-10
  • E75.2
OMIM
UMLS
  • C0017205
MeSH
  • D005776
MedDRA
  • 10018048
SNOMED CT
  • 190794006

Résumé

La maladie de Gaucher est une maladie de surcharge lysosomale comportant trois formes principales (types 1, 2 et 3), une forme foetale ainsi qu'un variant avec atteinte cardiaque (syndrome maladie de Gaucher - ophtalmoplégie - calcification cardio-vasculaire ou pseudo-Gaucher) (voir ces termes).

La prévalence est d'environ 1/100 000. L'incidence annuelle de la MG dans la population générale est de l'ordre de 1/60 000, mais peut atteindre 1/1 000 chez les juifs ashkénazes.

Les manifestations cliniques de cette pathologie sont extrêmement variables. La MG de type 1 (90% des cas), chronique, non neurologique, associe organomégalie (rate, foie), atteinte osseuse (douleurs, ostéonécrose, fracture pathologique) et cytopénies. Le type 2, aigu neurologique, est caractérisé par une atteinte précoce du tronc cérébral, rapidement évolutive, associée à une organomégalie, et entraînant le décès des patients avant l'âge de 2 ans. Le type 3, subaigu neurologique touchant l'enfant ou l'adolescent, est caractérisé par une encéphalopathie progressive (apraxie oculomotrice, épilepsie, ataxie), s'associant aux manifestations systémiques du type 1. La forme foetale se manifeste par une diminution des mouvements foetaux, voire un immobilisme foetal ou une anasarque. Le pseudo-Gaucher présente comme caractéristique principale une calcification progressive de l'aorte et des valves aortique et/ou mitrale.

La MG est due à des mutations du gène GBA (1q21) qui code pour une enzyme lysosomale, la glucocérébrosidase, ou exceptionnellement du gène PSAP qui code pour son activateur (saposine C). Le déficit en glucocérébrosidase entraîne l'accumulation de dépôts de glucosylcéramide (ou glucocérébroside) dans les cellules du système réticulo-endothélial du foie, de la rate et de la moelle osseuse (cellules de Gaucher).

Le diagnostic formel de la maladie est établi par le dosage de la glucocérébrosidase dans les leucocytes circulants. Le génotypage confirme le diagnostic.

Le diagnostic différentiel inclut les autres maladies de surcharge lysosomale. L'existence de fausses cellules de Gaucher peuvent se retrouver dans certaines hémopathies (lymphome, lymphome de Hodgkin et leucémie lymphoïde chronique ; voir ces termes).

La transmission est autosomique récessive.

Actuellement deux traitements sont disponibles pour les MG de type 1 et 3, le traitement enzymatique de substitution (à l'imiglucérase ou vélaglucérase) et le traitement par réduction de substrat (miglustat). Ces traitements sont inefficaces dans la MG de type 2.

Le pronostic est bon dans la MG de type 1. Dans le type 2, le décès survient le plus souvent avant l'âge de 2 ans. Dans le type 3, en dehors du traitement spécifique, l'évolution se fait vers le décès en quelques années.

Editeur(s) expert(s)

  • Dr Nadia BELMATOUG
  • Dr Jérôme STIRNEMANN

(*) champs obligatoires

Attention, seules les contributions pour améliorer la qualité des informations du site sont attendues. Pour tout autre type de message, merci d'utiliser nous contacter. Seuls les commentaires écrits en anglais ou en français pourront être traités.


Captcha image

Informations supplémentaires

Recommandations pour la pratique clinique
  • EN (2011)
  • ES (2011,pdf)
  • FR (2007,pdf)
  • DE (2012)
Article pour tout public
  • FR (2010,pdf)
Information résumée
Revue de génétique clinique
  • EN (2013)
Get Acrobat Reader
Toutes les informations et documents contenus dans ce site sont fournis uniquement à titre d'information. Ils ne visent en aucun cas à remplacer un avis médical spécialisé et ne doivent pas être utilisés comme base pour le diagnostic ou le traitement.