Aller vers le contenu
  1. Accueil
  2. Maladies rares
  3. Recherche
Recherche simple

Recherche simple

*
(*) Champ obligatoire





 

Autre(s) option(s)

Anophtalmie-microphtalmie isolée

ORPHA:2542
Synonyme(s) Spectre MAC
Spectre microphtalmie-anophtalmie-colobome
Prévalence 1-9 / 100 000
Hérédité Autosomique dominante
ou Autosomique récessive
ou Récessive liée à l'X
Âge d'apparition Enfance
Néonatal
CIM-10
  • Q11.0
  • Q11.1
  • Q11.2
OMIM
UMLS -
MeSH -
GARD
MedDRA -

Résumé

Définition

Anophtalmie et microphalmie décrivent, respectivement, l'absence d'un oeil et la présence d'un petit oeil dans l'orbite.

Epidémiologie

La prévalence combinée de ces deux malformations est de 1:33 000, la microphtalmie pouvant être en cause dans jusqu'à 11% des cécités de l'enfant.

Description clinique

L'imagerie crânienne à haute résolution, l'autopsie et les études génétiques suggèrent qu'il existe un continuum entre ces deux malformations. L'anophtalmie et la microphtalmie peuvent survenir de façon isolée, ou bien, comme dans un tiers des cas, faire partie d'un syndrome.

Etiologie

L'anophtalmie-microphtalmie a des causes complexes au niveau chromosomique, génique ou environnemental. En ce qui concerne les origines monogéniques, seules des altérations de >SOX2 ont été mises en cause. PAX6, OTX2, CHX10 et RAX ont également été associés à ces malformations. Les mutations de PAX6 et de SOX2 peuvent agir en empêchant l'induction du cristallin. Des mutations de FOXE3, associées à l'agénésie du cristallin, ont été observées chez quelques patients microphtalmiques. OTX2, CHX10 et RAX s'expriment dans la rétine et peuvent être à l'origine d'une microphtalmie-anophtalmie par déficit de différenciation de la rétine. Les facteurs environnementaux jouent également un rôle. Les preuves les plus claires en sont les infections acquises au cours de la grossesse, mais également le déficit maternel en vitamine A, l'exposition aux rayons X, l'usage abusif de solvants et l'exposition à la thalidomide.

Méthode(s) diagnostique(s)

Le diagnostic peut être fait de façon pre- et post natale en utilisant une combinaison de signes cliniques, d'imagerie (échographie, scanner et IRM) et d'analyse génétique.

Diagnostic(s) différentiel(s)

Les diagnostics différentiels comprennent le cryptophtalmos, la cyclopie, la synophtalmie et l'oeil kystique congénital.

Conseil génétique

Le conseil génétique peut être difficile à cause du grand nombre de gènes en cause et de la variabilité phénotypique. Il n'est indiqué que lorsque le mode de transmission a été identifié.

Prise en charge et traitement

Les patients sont souvent pris en charge par des équipes multidisciplinaires comprenant des ophtalmologistes, des pédiatres et/ou des conseillers en génétique, en particulier pour les cas syndromiques. Le traitement vise à perfectionner la vision existante et à améliorer l'esthétique par la stimulation simultanée de la croissance des tissus mous et des cavités orbitales osseuses. Les microphtalmies modérées sont prises en charge simplement grâce à des conformeurs. Les microphatlmies sévères et les anophtalmies font appel à des stratégies de remodelage et de remplacement du volume endo-orbital (avec des implants, des expanseurs et des greffes de derme et de tissus adipeux) et de reconstruction des tissus mous.

Pronostic

Le potentiel de développement visuel dépend de l'existence d'une rétine et d'autres caractéristiques oculaires.

Editeur(s) expert(s)

  • Pr R FITZPATRICK
  • Dr Amit VERMA

(*) champs obligatoires

Attention, seules les contributions pour améliorer la qualité des informations du site sont attendues. Pour tout autre type de message, merci d'utiliser nous contacter. Seuls les commentaires écrits en anglais ou en français pourront être traités.


Captcha image

Informations supplémentaires

Article de synthèse
Revue de génétique clinique
Get Acrobat Reader
Toutes les informations et documents contenus dans ce site sont fournis uniquement à titre d'information. Ils ne visent en aucun cas à remplacer un avis médical spécialisé et ne doivent pas être utilisés comme base pour le diagnostic ou le traitement.