Aller vers le contenu
  1. Accueil
  2. Maladies rares
  3. Recherche
Recherche simple

Recherche simple

*
(*) Champ obligatoire





 

Autre(s) option(s)

Hémoglobinurie paroxystique nocturne

ORPHA447
Synonyme(s) HPN
Maladie de Marchiafava-Micheli
Prévalence 1-9 / 1 000 000
Hérédité -
Âge d'apparition Adolescence
Adulte
Enfance
CIM-10
  • D59.5
OMIM
UMLS
  • C0024790
MeSH
  • D006457
MedDRA
  • 10034042

Résumé

L'hémoglobulinurie paroxystique nocturne (HPN) est une maladie clonale acquise des cellules souches hématopoïétiques caractérisée par une anémie hémolytique corpusculaire, une aplasie médullaire et par la survenue fréquente de thromboses. La maladie peut toucher tous les âges mais elle affecte en particulier les jeunes adultes. Sa prévalence est d'environ 1/500 000. Les manifestations cliniques sont variables et incluent une anémie hémolytique, des thromboses des vaisseaux de moyen et gros calibres (veines hépatiques, abdominales, cérébrales et dermiques) et un déficit modéré à sévère de l'hématopoïèse pouvant entraîner une pancytopénie. Généralement, l'anémie se manifeste par une pâleur, une fatigue et un essoufflement à l'effort. L'hémoglobinurie peut se traduire par des urines foncées durant la nuit et le matin et, dans certains cas, par une insuffisance rénale. Un ictère peut être présent. Selon leur localisation, les thromboses (qui touchent 40 % des patients) entraînent une douleur abdominale, une ischémie intestinale, une hépatomégalie, une ascite et des céphalées. Une gingivorrhagie ou une épistaxis sont parfois présentes. L'HPN est une maladie chronique qui évolue par poussées d'hémolyse. Les périodes de crise peuvent être déclenchées par divers facteurs tels que, entre autres, une vaccination, une intervention chirurgicale, certains antibiotiques et les infections. L'aplasie médullaire peut initialement ou secondairement compliquer la maladie (20% des cas). La maladie est due à des mutations somatiques du gène PIG-A situé sur le chromosome X, codant pour une protéine nécessaire à la biosynthèse du glycosylphosphatidylinositol (GPI). La mutation a lieu dans une ou plusieurs cellules hématopoïétiques et entraîne un déficit (total ou partiel) de toutes les protéines (en particulier CD55 et CD59) qui s'attachent normalement à la surface de la membrane cellulaire grâce à la molécule « ancre » GPI. Le diagnostic repose sur la mise en évidence, par cytométrie en flux, d'un déficit en protéines GPI-dépendantes dans les globules rouges et les granulocytes. L'analyse moléculaire n'est pas utilisée car les mutations responsables de la maladie ne sont ni homogènes, ni répétitives. Le diagnostic différentiel inclut toutes les autres formes d'anémie (en particulier l'anémie hémolytique auto-immune, voir ce terme), une thrombose de l'artère mésentérique, une obstruction de la veine porte et une thrombose de la veine rénale. Le traitement est principalement symptomatique : transfusion, érythropoïétine, glucocorticoïdes et anticoagulants. En juin 2007, l'eculizumab (anticorps monoclonal) a reçu la désignation européenne de médicament orphelin pour le traitement des HPN. Il permet de réduire l'hémolyse, le besoin de transfusions, la fatigue, l'apparition des thromboses et le risque d'aggravation de l'insuffisance rénale. Cependant, seules les greffes de moelle osseuse mettent fin à l'anomalie de l'hématopoïèse. Le pronostic dépend de la fréquence et de la sévérité des poussées hémolytiques, des thromboses et de l'aplasie médullaire associée. La survie médiane est de 10,3 ans. Le décès peut être dû à la maladie thromboembolique ou à des hémorragies ou des infections secondaires à l'aplasie médullaire.

Editeur(s) expert(s)

  • Pr Gérard SOCIE

(*) champs obligatoires

Attention, seules les contributions pour améliorer la qualité des informations du site sont attendues. Pour tout autre type de message, merci d'utiliser nous contacter. Seuls les commentaires écrits en anglais ou en français pourront être traités.


Captcha image

Informations supplémentaires

Information résumée
Conduite à tenir en urgence
  • DE (2008,pdf)
  • EN (2008,pdf)
  • ES (2008,pdf)
  • FR (2008,pdf)
  • IT (2008,pdf)
  • PT (2008,pdf)
Article de synthèse
  • FR (2010,pdf)
Article pour tout public
  • FR (2010,pdf)
  • EN (2012)
Get Acrobat Reader
Toutes les informations et documents contenus dans ce site sont fournis uniquement à titre d'information. Ils ne visent en aucun cas à remplacer un avis médical spécialisé et ne doivent pas être utilisés comme base pour le diagnostic ou le traitement.