x

Rechercher une maladie rare

* (*) Champ obligatoire

Autre(s) option(s) de recherche

Contribuer

(*) champs obligatoires

Attention

Seules les contributions pour améliorer la qualité des informations du site sont attendues. Pour tout autre type de message, merci d'utiliser nous contacter. Seuls les commentaires écrits en anglais ou en français pourront être traités.

Captcha image

Dystrophie musculaire des ceintures autosomique récessive type 2E

Définition

La dystrophie musculaire des ceintures autosomique récessive type 2E (LGMD2E) est un sous-type de dystrophie musculaire des ceintures autosomique récessive survenant de l'enfance à l'adolescence. Elle se présente par une faiblesse progressive des muscles des ceintures scapulaire et pelvienne, la ceinture pelvienne étant la plus touchée (muscles adducteurs et fléchisseurs de la hanche). Habituellement, les muscles des genoux sont les premiers et les plus affectés. Les stades avancés de la maladie sont caractérisés par une atteinte de la ceinture scapulaire (conduisant à un décollement des omoplates) et des groupes musculaires distaux. Une hypertrophie des mollets, une cardiomyopathie, une atteinte respiratoire, des contractures tendineuses, une scoliose et une myoglobinurie induite par l'exercice peuvent s'observer.

ORPHA:119

  • Synonyme(s) :
    • Bêta-sarcoglycanopathie
    • Dystrophie musculaire des ceintures par déficit en bêta-sarcoglycane
    • LGMD2E
  • Prévalence : 1-9 / 1 000 000
  • Hérédité : Autosomique récessive 
  • Âge d'apparition : Enfance, Adolescence
  • CIM-10 : G71.0
  • OMIM : 604286
  • UMLS : C1858593  C2930900
  • MeSH : -
  • GARD: 3851  870
  • MedDRA : -

Informations supplémentaires

Article pour tout public

Professionnels

Toutes les informations et documents contenus dans ce site sont fournis uniquement à titre d'information. Ils ne visent en aucun cas à remplacer un avis médical spécialisé et ne doivent pas être utilisés comme base pour le diagnostic ou le traitement.